Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2009 6 17 /10 /octobre /2009 12:50
 
 
 
 
Le  nouveau  régime
 


L'impensable vient de se produire! En plein briefing, un agent, nommé Kronen, fait brusquement irruption dans la salle pour, sous les yeux de tous, tirer presqu'à bout portant sur Opérations. L'homme est aussitôt abattu par Walter et Opérations, qui est en fin de vie, est transporté au bloc opératoire.
 

 

Pourquoi ce geste? Mais surtout, quelles en seront les conséquences? À la Section One on attend dans l'angoisse l'arrivée d'un nouveau chef... Qui n'est autre que... le colonel Egran Petrosian (Nigel Bennet) de «Rescue» (S1/Episode 11)!!!


"Mais tandis que le trio restant se dirige vers la liberté, coup de théâtre! Apparaît Petrosian avec un grand sourire qui embrasse aussitôt chaleureusement Madeline!!!

Stupéfaits, Michael et Nikita apprennent ainsi que Petrosian est en réalité un des meilleurs agents doubles que la Section One ait jamais eu, et qu'il était devenu urgent de le rapatrier pour ne pas éveiller les soupçons des services secrets. Ce n'était donc pas la vie de Michael qui importait, mais celle de Petrosian!"

 


Et le changement se fait immédiatement sentir! La mission Gantzway prévue pour le lendemain est anticipée au soir même, Madeline est démise de ses fonctions habituelles, Michael devra se débrouiller sans renforts... Quant à Nikita, elle reste à la base, aux côtés de Birkoff, pour assurer la supervision technique... et, bien sûr, garantir le succès de l'opération. Les intentions de Petrosian sont claires: il veut faire d'elle son bras droit, avoir «sa propre Madeline», et compte bien se charger personnellement de son «éducation»...

 


Mais Madeline ne l'entend pas de cette oreille: fermement décidée à arracher Opérations des bras de la mort, c'est sous la menace de son arme qu'elle «conseille» aux médecins de le ramener à la vie s'ils ne veulent pas y laisser leur peau à leur tour. Tout comme elle prévient Nikita que prendre sa place sera beaucoup moins facile et agréable qu'elle ne le pense...


Nikita, qui a commencé son apprentissage de «first lady», ne tardera d'ailleurs pas à comprendre le sens de ces paroles. Pour satisfaire Petrosian - et, par la même occasion, asseoir son pouvoir - il lui faudra non seulement se montrer à la hauteur du commandement, mais aussi, surveiller faits et gestes de tous les agents, espionner ses amis, trahir les derniers espoirs d'un condamné à mort et même... se montrer capable de planter une balle en plein coeur de Sykes, un de ses coéquipiers simplement estimé «trop peu performant».

 


Il est vrai qu'à cause de lui, la mission aurait pu échouer, et Michael y rester... Une mission en trois temps qui consiste tout d'abord à s'infiltrer dans une ambassade de Bruxelles pour y «prélever» un savant travaillant sur un nouveau gaz-killer, le R-1, et aussi découvrir qui finance le projet. Après quoi, une fois l'emplacement du laboratoire et de l'usine de fabrication déterminé, il leur faudra détruire tous les prototypes de ce gaz. Heureusement la présence d'esprit de Nikita et l'indéfectible bravoure de Michael parviennent à combler les défaillances de Sykes.


" Ai-je pour ordre de te faire plaisir? "


Quant à Petrosian, il sait comment convaincre Nikita des avantages qu'elle a à travailler pour lui: il fixe un étrange rendez-vous dans un bar... où Michael et Nikita, à leur grande surprise, se retrouveront face à face, libres de se rapprocher l'un de l'autre s'ils le désirent... Mais Michael ne se laisse pas prendre au piège si facilement... Ni ne dévoile (si facilement) ses faiblesses à l'ennemi! Nikita peut crâner, se trémousser ou implorer tant qu'elle veut...

 


Tous ces événements n'ont cependant pas empêché tant Madeline que Nikita de mener discrètement leur petite enquête sur Kronen dont le geste meurtrier reste inexplicable. Et toutes deux sont arrivées à la même conclusion: Kronen a été «acheté» par Petrosian pour faire feu sur Opérations! En échange d'une vie confortable au Brésil pour sa mère et ses cinq frères et soeurs qui s'étaient soudainement retrouvés à la rue. Sa famille, son grand point faible...


Il est donc grand temps d'arrêter Petrosian avant qu'il ne fasse régner un régime de terreur à la Section One. Nikita doit en prendre conscience et Madeline, qui a «annulé» Sykes à sa place, la presse de choisir son camp: car Opérations semble tiré d'affaire et pourrait bientôt reprendre son poste!

 



Mais pourquoi «le clan» Opérations serait-il une meilleure option que Petrosian? Nikita n'a-t-elle pas plus à gagner à rester en place qu'à redevenir un jouet entre les mains du chef et de ses fidèles «serviteurs»...? Si la vie d'Opérations est d'une importance capitale pour Madeline, l'est-elle forcément pour tout le monde? Autant de réflexions qui - incroyable, mais vrai! - pour la première fois, parviendront à faire sortir Madeline de sa réserve et à la mettre en colère!


Le pouvoir a quelque chose d'enivrant, tout comme «se rendre la vie plus facile» a de quoi séduire... Nikita se fait convaincante... et se range ainsi aux côtés de Petrosian, lui proposant l'unique alternative possible: tuer Opérations..., quitte à devoir le faire de ses propres mains! Elle agira le lendemain soir, quand tous seront aux prises avec la mission. Une petite manipulation dans les paramètres de configuration, et le tour est joué: une «erreur interne» déclenche l'alarme et sème la confusion générale. Nikita en profite pour se glisser dans la chambre d'Opérations et, seringue en main, s'apprête à accomplir le geste fatal. Mais, face à l'inéluctable, sa volonté faiblit... Elle est incapable d'aller jusqu'au bout. Il ne reste plus alors à Petrosian qu'à prendre la relève, s'il ne veut pas voir tous ses rêves s'évanouir: il rejoint Nikita, l'invective, puis s'empare de la seringue et injecte lui-même le produit mortel... Du moins, qu'il croyait mortel... Car, en réalité, ce n'était que de la vitamine B... et Opérations était conscient de tout ce qui se passait!

Pris sur le fait, Petrosian n'aura plus qu'à suivre Madeline et ses gardes vers... la fin de sa carrière. Et de sa vie. L'ambition était sa faiblesse...

 


Petrosian a montré son vrai visage, Nikita a fait le bon choix: elle a «sauvé» la Section One d'un tyran. Mais, en elle, il ne reste que rancune et amertume. Le prix du pouvoir est décidément trop élevé pour elle: jouer en permanence le rôle de Madeline, condamnée à devoir mentir, trahir, abuser, manipuler, harceler, torturer et tuer de sang-froid, n'a vraiment rien d'enviable!


Tandis que les deux amis d'autrefois, Opérations et Petrosian, se confrontent une dernière fois avant un poignant adieu définitif, Nikita et Madeline, de leur côté, échangent leurs dernières impressions... Qui ne promettent rien de bon. Car, quoi qu'elle en dise, Nikita a goûté au pouvoir et y reviendra un jour: mais, l'avertissement est lancé... La prochaine fois, elle sera attendue de pied ferme!


© Michèle Brunel  (Cet article est légalement protégé par  ).

Toute reproduction d'un quelconque article de ce blog est strictement interdite.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle - dans Épisodes Saison 2
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Femme Nikita, chef-d'oeuvre inachevé
  • La Femme Nikita, chef-d'oeuvre inachevé
  • : Le seul site en français entièrement consacré à la télé-série La Femme Nikita (1997-2001). Avec Roy Dupuis et Peta Wilson. En hommage au génie, au raffinement et au talent de tous ceux qui ont su inventer, réaliser, produire et interpréter cette exceptionnelle et inoubliable série. Petit clin d'oeil particulier aussi (et surtout) à cet acteur québécois qui a miraculeusement débarqué dans ma vie au bon moment...
  • Contact

Recherche

Archives