Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 17:34

 

S2-E22-End-Game    

L'Heure  des  comptes

 

Nikita connaît maintenant le chemin: elle s'est à nouveau introduite dans la salle secrète du Niveau 2 pour y télécharger un autre fichier. Mais, à sa sortie, elle tombera cette fois nez à nez avec... Walter, plus qu'étonné de la trouver là, et qui devrait, en principe, la dénoncer...

 

Malheureusement, le fichier volé n'est pas encore le bon; il faut absolument que Nikita aille jusqu'au bout, malgré ses craintes de se faire coincer tôt ou tard. Adrienne lui remet alors un étrange appareil, un module de sécurité appelé KL-6 qui est censé ne jamais sortir de la Section. "Faites en sorte qu'on le trouve." Car, pour l'authentifier, il faudra se rendre dans une zone considérée la plus sûre de toutes, et le fichier «Gemstone» ne peut plus être nulle part ailleurs. Mais... "Il faut qu'il soit trouvé par une personne en qui Opérations a entière confiance". Michael!

 

Michael et Nikita sont en mission, et cette dernière exécute à la lettre le plan d'Adrienne. Quelques secondes avant de quitter le bâtiment qui va exploser, l'attention de Michael est attirée par un KL-6 dont il ignore la provenance. Et, comme prévu, à peine rentré, il se rend là où Adrienne espérait, dans une autre zone interdite à quasiment tous les agents. Nikita emprunte le même chemin que lui, guette sa sortie, puis pénètre à l'intérieur d'une salle ronde dont les parois sont tapissées d'écrans. "Il y a des moniteurs vierges, et d'autres étiquetés. Trouvez «Opérations secrètes» et copiez le fichier". Mais un autre moniteur intéresse également Nikita: celui nommé «Personnel»... Elle ne peut résister à la tentation d'obtenir des informations sur Michael. Hélas, "accès refusé, agent de Niveau 5"...

 

S2-E22-09

 

Adrienne a ce qu'elle voulait, il est temps de filer. Mais, lorsqu'elle quitte la pièce, l'imprévu: l'alarme se déclenche. "Ils ont ajouté un code de sortie!" Dans 10 secondes, deux agents vont ariver, Nikita doit fuir par le côté opposé. S'engage donc une course dans les multiples couloirs de la Section et un jeu de cache-cache avec ses collègues... jusqu'à ce qu'un des deux la repère! Adrienne lui fournit alors des instructions très précises et lui ordonne ensuite de ne plus bouger, d'attendre... Son poursuivant ne dépassera pas une certaine ligne: il finira... grillé, électrocuté par le mécanisme à peine actionné! Et l'autre? "Il est enfermé dans une zone close". Nikita peut à nouveau circuler normalement et regagner la salle des commandes, là où règne une grande agitation... "Alerte! Il y a quelqu'un dans la zone 35"...

 

"Michael, que se passe-t-il?" "Une infraction dans les niveaux inférieurs". Ames, l'agent pris au piège dans la zone interdite, a beau crier sa vérité, pour Opérations il est de toute évidence le seul coupable possible. Mais Nikita devra, pour sa part, soutenir alors le terrible regard de Michael... Un regard qui en dit long, très, très lourd de suspiscion. Et tout autre que complaisant...

 

S2-E22-04

 

Nikita revient aux infos chez Birkoff. Si elle s'inquiète (naturellement) du sort réservé à Ames, elle est toutefois toujours aussi intriguée par le fait que personne, en dehors de Madeline et Opérations, ne sait où Michael habite: "C'est le cas de tous les agents de Niveau 5". Mais voilà que ce dernier arrive et interrompt leur conversation. Même sous la torture, Ames ne pouvait avouer... que la vérité. Conclusion: "On ne connaît pas la cause de l'alerte. Il va y avoir une enquête générale".

 

      S2-E22-05

 

Comment induire en erreur la machine qui va l'interroger et fouiller dans ses pensées? Nikita se met à l'écart et contacte Adrienne. Le seul moyen de passer le test... c'est de plonger sa main dans un panneau où il y a du courant... et de tenir le plus longtemps possible! Elle ne pourra que serrer les dents et résister avec courage à cette épreuve abominable...

 

Elle est maintenant assise face à Opérations, reliée à une sorte de détecteur de mensonge que contrôle Walter. Les premières questions fusent, mais, ô surprise... "L'ordinateur ne lit rien. Il n'y a que du bruit". Walter a beau réessayer, rien.

 

S2-E22-06

 

Opérations s'entretient avec Michael et Madeline pour faire le point sur la situation. "L'enquête n'a rien donné pour trois agents: Lajos, Renalt et... Nikita". Et personne n'aurait pu arriver jusqu'à la zone interdite sans l'aide de quelqu'un très haut placé, qui connaisse à fond tout le système. Pour lui, les choses sont claires: seule... Adrienne répond à ces critères! Quelles seraient ses motivations? La vengeance.

 

"Un de ces trois agents travaille avec Adrienne: trouvez lequel!"

 

S2-E22-07

 

Pour Michael, pas besoin de chercher loin. Il se présente chez Nikita et ira droit au but: "Si tu dois me faire confiance une seule fois dans ta vie, c'est maintenant. Où est Adrienne? Où est le fichier [Gemstone]?"... Il a beau tenter de la culpabiliser pour la mort de Ames, de la mettre en garde sur ce qui l'attend s'il ne l'aide pas, d'employer la force en la plaquant dos au mur et lui prédisant le scénario catastrophe qui se produirait si elle écoute Adrienne, et finalement de la prendre par les sentiments en lui caressant la joue et les cheveux, Nikita tient bon, les larmes aux yeux, mais tient bon... "Laisse-moi t'aider. C'est ta dernière chance. «Notre» dernière chance"... Michael a échoué... et, cette fois, ne peut plus la protéger... Nikita vient de signer son arrêt de mort.

 

S2-E22-13

 

Il est vrai qu'avec Adrienne qui entend toute leur conversation, elle pouvait difficilement faire autrement! Nikita est de retour auprès d'elle et vient de lui remettre le «Gemstone». "Vous voulez regarder le fichier avec moi?" Les premières images défilent à l'écran... Nikita n'en croit pas ses yeux, elle en a le souffle coupé... Saddam Hussein??!! Opérations serait-il l'allié de ce dictateur? Les révélations d'Adrienne sont effarantes: oui, la Section One le soutient et le maintient au pouvoir, en plus de l'avoir aidé à concevoir et déployer des armes chimiques!

 

Mais que faire maintenant de ces informations? Les divulguer publiquement aux médias et aux politiques? Cela risque de mettre dans l'embarras d'autres services ou ramifications gouvernementaux, ce n'est pas le but. Mieux vaut confier le «Gemstone» à un homme d'influence, au profil bien spécifique, qui saura quels chemins emprunter... Quatre personnes seraient à la hauteur de la tâche, reste à en choisir une.

 

Le malheur, c'est qu'à la Section One on a tenu exactement le même raisonnement! Les mêmes hommes sont déjà activement recherchés, et pour prévenir tout risque de défaillance: "Vous devrez vous occuper des quatre en même temps"...

 

Adrienne a tenu à accompagner Nikita pour cette mission et l'attend dans sa voiture, tandis que celle-ci se dirige vers le siège des institutions où travaille celui qu'elles ont choisi pour contact, et à qui Nikita remettra le fichier. Mais c'était sans compter sur l'efficacité de Michael... "Trop tard, ils l'ont eu!" En effet, l'homme gît sur une civière et est transporté à toute allure vers une ambulance... Un vent de panique s'empare d'Adrienne: il n'y a plus qu'à fuir, et au galop! "À la maison, vite!" "Carla, protocole 4, immédiatement"... Un hélicoptère les emmènera sur une île proche du Portugal.

 

S2-E22-12

 

Arrivées à la villa, les deux femmes devront hélas déchanter: pour elles, c'est la fin... Carla ainsi que tous les agents d'Adrienne sont morts... et Michael vient d'apparaître sur le pas de la porte. "Ne tirez pas!" Nikita lui remet son arme, Adrienne, le fichier... Mais Michael ne peut se résigner à voir mourir Nikita... Restés seuls, voilà qu'il lui rend son arme... et lui dit de partir...! "Dehors tu as une toute petite chance, à la Section, aucune". Mais à quoi bon? Quelle vie l'attend de nouveau au dehors? Non, Nikita, n'a pas envie de se sauver; elle a perdu et est prête à en payer le prix. À Michael, il ne reste donc plus qu'à la donner en pâture aux requins... Prêts pour le dernier round?

 

S2-E22-14  S2-E22-15   

 

Dieu sait depuis combien d'années Adrienne ne s'était plus retrouvée «chez elle» et face à Opérations... "Ça faisait longtemps. Beau travail malgré vos moyens limités". Le duel est engagé! Très digne, c'est surtout à la défense de Nikita qu'Adrienne se lancera: "Mon seul regret est d'entraîner dans ma chute une jeune femme courageuse. Je suis désolée, Nikita, plus que je ne saurais le dire". Opérations aurait-il au moins l'amabilité de lui enlever les menottes? Celui-ci se fait remettre la clé par Michael, s'approche de Nikita et..., coup de théâtre, la libère... En la félicitant...! Comme si elle venait de réussir une mission qui lui aurait été confiée!! Ô stupeur... Adrienne est sidérée, Michael décontenancé (est-ce pour cela qu'elle a refusé de fuir?), Nikita est sous le choc mais parvient à se maîtriser et ne bronche pas. Coup de bluff, ou sacro-sainte vérité?

 

S2-E22-16   S2-E22-17   

 

Dans la salle, la tension est palpable... Adrienne vient de subir une trahison et une humiliation sans précédent... "Je suis impressionnée. Peu de gens auraient pu me tromper à ce point". Mais vous savez que quelque part, j'ai raison. Sinon, je vous aurais démasquée". Nikita reste piétrifiée. Que dire? Que faire dans pareille situation?

 

S2-E22-18

 

"C'est pour cela que nous l'avons choisie, à cause de son ambivalence". Madeline vient de faire son entrée... Adrienne se redresse et surtout affile ses armes; car, sur le plan personnel, elle semble en savoir long. Suffisamment en tout cas pour faire rougir Madeline et la salir devant témoins... Sans l'intervention intempestive d'Opérations, nous en aurions sans doute appris de belles. Dommage...

 

Mais revenons-en à ce qui nous intéresse... Enfin, à ce qui intéresse le gagnant, en l'occurrence Opérations, qui veut en finir avec Adrienne, elle-même convaincue d'avoir été doublée et surveillée depuis longtemps par la Section One. Ils règlent leurs derniers comptes, après quoi Adrienne se dirige fièrement vers les agents qui la conduiront vers... son tombeau.

 

On aurait pu croire que les choses en seraient restées là, mais détrompez-vous: nous sommes à la fin de la deuxième saison, l'épisode méritait une finale plus alléchante. Donc, nouveau rebondissement... "Attendez! Ce n'est pas aussi simple que ça." Nikita est sortie de sa torpeur... "It's over, Nikita"... La réplique arrive cinglante; le ton est froid et déterminé: "Ce sera fini quand JE le dirai!"...!

 

Nikita joue le tout pour le tout: "Le dossier Gemstone que vous tenez n'est pas le seul exemplaire. J'en ai fait une copie. Si je n'interviens pas dans l'heure, il sera envoyé à tous les sites Internet du monde"! Coup de bluff, ou sacro-sainte vérité...? Se tournant vers Opérations, elle le met alors au défi d'informer l'assemblée quant au bien-fondé de ses agissements: son procès vient de commencer! "Vous soutenez des bouchers qui tuent leurs concitoyens par milliers. Vous financez le terrorisme sur tous les continents. Nous sommes censés combattre ces gens, pas les soutenir!"

 

La balle est dans le camp de l'accusé. Opérations, toujours très sûr de lui, accepte de jouer le jeu et se lance ainsi dans un long réquisitoire, assez pertinent, il faut l'avouer...

 

"Nous rendons service à Saddam Hussein, et il nous rend service, car sans cela, ce serait le chaos". Suit une longue démonstration de la montée du terrorisme et de l'escalade de violence dans le monde qu'entraînerait la chute de Saddam Hussein. Simple rêve prémonitoire? Cette fois, le script vaut vraiment la peine d'être transcrit dans son intégralité: "Nous avons travaillé à des milliers de simulations à partir d'évaluations faites par des gens brillants qui consacrent leur vie à ces questions. Sans Hussein, ces groupes se sépareraient et proliféreraient comme des virus. Ils manqueraient d'argent et auraient recours à des actes extrêmes pour s'en procurer. La faible retenue dont ils font encore preuve disparaîtrait. Sans Hussein, le pays se désintègre en quelques mois. Dans l'année, les pays voisins suivent, et toute la région au bout de 4 ans. Après 6 ans, le Moyen-Orient connaît une explosion nucléaire. Après 8 ans, ce sont 3 autres explosions à travers le monde. Deux millions de morts immédiates, 20 millions des suites de l'explosion. Au bout de 10 ans, un fléau créé par l'homme ravage l'Europe, puis s'étend en Chine et en Inde. Estimations: 50 millions de morts. Après cela, ça empire"... No comment.

 

Oui, tout cela est plausible. Mais qui peut garantir que ça arrivera, s'interroge Nikita. "Notre travail est de s'assurer que ces choses n'arriveront pas". Les applaudissements d'Adrienne résonnent sourdement dans la pièce... Argumentation réussie et très concluante. La parole est maintenant à la «partie civile»... dont la plaidoirie va miser en revanche sur une telle dépendance de Hussein vis-à-vis de la Section One, qu'Opérations pourrait progressivement étendre son pouvoir aux pays voisins puis au reste de la planète...

 

Voici donc Nikita confrontée à un dilemme presque apocalyptique, puisqu'elle serait en mesure de faire tomber la Section One... Insatiable soif de pouvoir d'Opérations, ou âpre faim de vengeance d'Adrienne? Nikita se tourne vers l'auditoire:

- "Opérations, est-ce cela l'enjeu? Le contrôle du monde?"... "Nous contrôlerons tout ce qui sera nécessaire pour éviter à la race humaine de retomber dans le Moyen-Âge."

- "Michael, quelques perles de sagesse?"... "Qu'as-tu vu de tes propres yeux?"...

- "Madeline?"... "Les crimes que nous commettons sont-ils pires que ceux que nous évitons?" Non. "Le monde se porte-t-il mieux sans les gens que nous avons liquidés?" Oui...

 

S2-E22-22  S2-E22-23   

 

Nikita a sa réponse: elle a choisi de s'en tenir au «je crois ce que je vois»... Elle prend son téléphone et désactive le mécanisme qui devait révéler le «Gemstone» au grand public. "Maintenant, oui, c'est fini". Soulagement général. Sauf pour Adrienne, bien sûr, à qui les liens qui s'étaient créés avec Nikita semblent importer plus que tout le reste. Entre elles deux, il y avait en effet ce petit quelque chose d'indestructible que les autres ont définitivement perdu: un brin d'affection et d'humanité... Sa trahison lui laisse réellement un goût amer.

 

C'est le moment des adieux... "Nikita, vous avez fait une bêtise"... "Peut-être. Mais si je détruis la Section et qu'Opérations a raison?"... Dernier affrontement ensuite entre Adrienne et le vainqueur. "Au revoir, Paul". Opérations s'avance alors vers elle... et lui dépose un baiser sur les deux joues...! Une façon sans doute de lui dire «sans rancune», ou, «oublions ça, c'est du passé»... Quant à Madeline, elle n'aura même pas droit à un regard. Pourquoi tant de mépris pour elle?

 

"Je crois que nous en avons terminé". Michael et Nikita se retrouvent seuls. Pour eux aussi, il est plus que probable que l'heure des adieux ait sonné. "Tu as six heures avant qu'ils prennent leur décision. Tu es de Niveau 2, ils devront en référer au Conseil de la Supervision". Espère-t-il encore qu'elle va tenter de fuir? "Ils vont te liquider". Oui, Nikita le sait. Mais elle fera face. Même accolade qu'en fin de première saison (Mercy - S1/E22)... Michael s'approche d'elle, lui pose délicatement un baiser sur la joue, puis la serre dans ses bras...

 

S2-E22-24  S2-E22-25   

 

Un au revoir sobre et poignant... Mais aussi un aveu discret, sur un des plus beaux fonds musicaux de toute la série..., même si le regard de Michael ne laisse visiblement pas apparaître sa souffrance...

 

Tandis que Nikita se prépare mentalement à mourir, Opérations prend ses dispositions afin de sécuriser à nouveau complètement la Section One. Il ordonne à Madeline de «se charger» d'Adrienne (notez bien la nuance...) et de liquider Nikita. Mais Madeline est plus fine et plus prudente: "Je pense que tu devrais y réfléchir". Elle aurait pu détruire la Section, oui... Mais elle ne l'a pas fait. Deux agents étaient présents, il va y avoir des fuites: la tuer serait donner raison aux accusations d'Adrienne. Aussi, "je préfère gérer un agent récalcitrant qu'une mutinerie". Il suffit d'augmenter la fréquence de ses missions, le problème se règlera vite de lui-même...

 

Peu de temps après... "Joséphine"... Michael l'attend pour une nouvelle mission.

 

 

© Michèle Brunel  (Cet article est légalement protégé par  ).

Toute reproduction d'un quelconque article de ce blog est strictement interdite.

 

 

Repost 0
Published by Michèle - dans Épisodes Saison 2
commenter cet article
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 17:32

 

S2-E21-Adrians-Garden    

Le  jardin  d'Adrienne

 

Nikita rentre chez elle après plusieurs jours d'absence, très fatiguée. Carla est toujours là, et les deux amies reprennent leurs bavardages, un verre de vin à la main. Hélas pas pour longtemps... Le téléphone sonne, et cette fois ce n'est pas Michael: on raccroche au nez de Nikita. Quelques instants après, c'est à sa porte qu'on frappe: Steven! Carla prétend ne pas vouloir le voir et Nikita, qui a entrouvert sa porte, lui dit de partir. Mais, coup de théâtre... Carla a sorti une arme et la tient en joue... tandis que Steven lui enfonce une aiguille dans le bras! Nikita s'écroule...

 

S2-E21-01

 

En ouverture, une belle grande scène de confrontation entre Madeline et Opérations qui déjeunent ensemble, parlent un peu travail... et règlent surtout leurs comptes personnels! La brillante Madeline qui parvient à transformer l'arrogant patron en Petit Poucet, c'est vraiment à ne pas perdre... et à revoir plutôt deux fois qu'une! En effet, on ne pourra s'empêcher de jubiler en voyant Opérations se faire rabrouer par celle à qui il refait une cour assidue depuis qu'elle a accepté le rendez-vous dans la tour (Last Night - S2/E19) et cédé à ses avances! Mais les temps ont changé, et Madeline - qui, en plus, vient de tuer son mari pour sauver l'honneur de la Section One -, n'a aucune intention de reprendre leur relation d'antan: tout cela perturbe leur travail... Et l'on ne pourra que saluer la grandeur avec laquelle elle remet son «Seigneur et Maître» à sa place! «En douceur et profondeur»... Quel jeu et quelle classe!!!

 

S2-E21-03  S2-E21-02  

 

Michael appelle Nikita, en vain... Il se rend donc chez elle et n'y trouve que son téléphone tombé à terre. Pendant qu'il fouille son appartement, Nikita émerge de son sommeil, titube, et, chevilles menottées, se dirige vers la fenêtre. Elle est dans une chambre luxueuse, une femme au dehors arrose ses fleurs, et Carla fait alors son entrée. "Qui es-tu? Une terroriste?" "Non. Tu vas rencontrer quelqu'un, et je dois m'assurer que tu sois présentable"...

 

Nikita s'habille: un petit miroir placé sur la table lui reflète alors une cicatrice dans le haut du dos. "Ne vous inquiétez pas, très chère. La Section vous a inséré une puce au césium pour vous repérer"... Elle vient de faire la connaissance d'Adrienne (Siân Phillips), une dame anglaise, très distinguée, dans la soixantaine, qui pourrait bien changer le cours de son existence...

 

S2-E21-08

 

"Qui êtes-vous?" "Je ne ressemble à personne que vous ayez jamais rencontré". C'est le moins qu'on puisse dire... Qui est donc cette femme capable de déjouer les tentatives de Michael et Birkoff de retracer Nikita (la puce la localisant aux quatre coins du monde en même temps), qui connaît la Section One et tous ses dirigeants mieux que quiconque... et qui va même jusqu'à prétendre: "Rassurez-vous; à votre retour, la Section ne saura rien de votre absence. Michael y veillera". "Et pourquoi ça?" "Parce qu'il vous aime, c'est évident"!

 

S2-E21-07   S2-E21-06   

 

Mais de quoi s'agit-il exactement? Adrienne ne sera pas très explicite. Elle se contentera de remettre un petit boîtier d'argent à Nikita qui, lorsqu'elle l'ouvrira, y trouvera à l'intérieur une balle de fusil en or, de la prévenir que quelque chose, au cours de sa prochaine mission, la convaincra de la gravité de certains événements, et enfin, de lui monter un scénario plausible à raconter à Michael pour justifier sa disparition. Qu'attend-t-elle de Nikita? Sa collaboration. Et pourquoi Nikita lui obéirait-elle? Parce que "si vous dites quoi que ce soit d'autre que notre version à Michael, sa vie sera en danger"...

 

Michael et Nikita s'expliquent entre quatre yeux: elle a été kidnappée et amenée à Vienne par des membres de «L'Heure sanguine» qui voulaient venger la mort de René Dian (Half Life - S2/E07), mais elle a réussi a s'en débarrasser... Vraiment? Pensait-elle sincèrement pouvoir duper Michael ne fut-ce qu'un seul instant? Car elle oublie un détail: jamais ces hommes n'auraient pu saboter une puce placée sous la peau dont elle-même ignorait l'existence...! Mais une nouvelle mission les attend; le départ pour l'Afrique Centrale est imminent.

 

S2-E21-04   S2-E21-05  

 

Maurice Sauvage, leader d'un petit commando paramilitaire français impliqué dans une de ces nombreuses guerres qui ravagent le territoire africain, est l'individu à ramener. Une équipe de reconnaissance est déjà sur place et, pour Michael et Nikita, c'est la routine..., avec tous les risques et dangers que cela comporte, bien sûr. Sauvage s'est ramassé une bonne dose de tranquillisant, le reste du groupe a été éliminé. Mais tandis que Michael transporte la cible endormie sur ses épaules et se dirige vers l'avion qui doit les ramener, voilà qu'à la surprise générale, une pluie de balles venue du ciel s'abat soudainement tout autour de lui, blessant et tuant une grande partie de ses hommes! À leur retour à la Section One, Nikita déclare avoir entendu le bruit d'un avion alors que Michael épaissira le mystère de cette attaque en faisant une déclaration surprenante à Opérations: "Ce n'est pas par chance si je suis sain et sauf: on m'a évité à quelques centimètres près. On aurait pu me tuer facilement"...

 

S2-E21-10  S2-E21-09   

Et que pense Walter de cette fusillade inattendue? Sauvage les attendait-il? Sont-ils tombés dans un guet-apens? "Non, ce n'est pas sa signature". Ce qui pour lui est étrange, c'est surtout la particularité des munitions utilisées: les balles sont en or...!

 

Nikita doit savoir: elle ira donc droit au but. "Walter, parle-moi d'Adrienne". Passé le premier moment de stupéfaction, Walter lui fournira les explications demandées: Adrienne est la fondatrice, «la mère» de la Section One! Après une lutte acharnée avec Opérations qui voulait s'emparer du pouvoir, elle avait finalement cédé et obtenu en échange ce à quoi personne d'autre n'a et n'aura jamais droit: sa liberté...

 

S2-E21-12

 

Pendant ce temps-là, Madeline a reçu, elle aussi, un petit cadeau-surprise: Opérations lui a fait don... d'un nouvel adjoint..., censé, non pas lui prendre sa place, mais juste apprendre son boulot... Plutôt antipathique le bonhomme d'ailleurs. Glacial, prétentieux et tortionnaire à souhait! Sa façon de défigurer Maurice Sauvage pour le faire parler fut en effet des plus convaincantes... Alors, souhaitons la bienvenue à Ray Leeds, puisqu'il nous a été envoyé par «Oversight» (la Haute Surveillance) et qu'il va soulager un peu Madeline dans sa charge de travail...

 

Nikita vient de regagner son appartement. Elle n'aura pas le temps d'enlever son manteau: deux hommes l'attendent et la reconduisent chez Adrienne. Mais que lui veut-elle exactement? "Vous et moi allons détruire la Section One"...!

 

S2-E21-13

 

"J'ai  analysé  les  informations,  utilisé  la  théorie  des  jeux,  produit  des  scénarios.  J'ai  accompli  la  tâche  qui  incomberait  aujourd'hui  à  un  super-ordinateur"

 

Abasourdie, Nikita écoute maintenant Adrienne lui parler de la naissance de la Section One (qui remonte au début des années 50), de ses objectifs, de ce qu'elle était «avant», et de ce qu'elle est devenue «après»... qu'Opérations en ait pris la gouvernance. Elle apprend aussi qu'il existe «d'autres Sections» et doit finalement reconnaître, qu'en dépit de tous ces beaux discours dont on lui bourre le crâne et qui consistent "comme d'habitude, à sauver le monde", elle ne peut adhérer à cette "thèse du sacrifice pour le bien du plus grand nombre", ni faire taire son sentiment de culpabilité face à tous les meurtres qu'elle a commis. "Bien sûr, car vous n'êtes pas comme les autres. C'est en partie pour cela que vous avez été choisie"...

 

"Mais pourquoi voulez-vous détruire la Section One?" Parce que Opérations ne sert plus les idées fondatrices de la Section, mais ses propres intérêts: aveuglé par le pouvoir, "il cherche désormais à redessiner la carte du monde à son image". Aux dires d'Adrienne, il contrôlerait déjà de nombreux chefs d'État du Moyen et de l'Extrême Orient, mais il lui manquerait encore un élément crucial pour arriver à ses fins.

 

" Que  voulez-vous  que  je  fasse? "

 

Adrienne a besoin d'un fichier qui se trouve dans une salle ultra-secrète à un niveau de la Section One auquel Nikita n'a pas accès: il va falloir ruser et faire preuve de beaucoup d'audace. Mais Adrienne sait comment lui ouvrir toutes les portes... De son ordinateur, elle guide Nikita pas à pas, lui soufflant chaque phrase, mot de passe ou numéro de code nécessaires pour convaincre Birkoff de la laisser accéder au Niveau 2 et pour, ensuite, s'y retrouver dans le dédale de couloirs à parcourir avant d'arriver au but. Nikita découvre ainsi une pièce toute en longueur, remplie d'étranges casiers et de lumières clignotantes. "Chaque segment est une mission. Ceux qui sont allumés sont actifs. Ouvrez le K314, branchez-y votre tablette et attendez".

 

Le répertoire est téléchargé, Nikita n'a plus qu'à filer en vitesse. Mais, à l'attendre derrière la porte, il y a... Michael..., mis au courant de son escapade au Niveau 2 par Birkoff! On retient son souffle... "Que fais-tu ici? Comment as-tu eu accès à ce niveau?" Suivant les instructions d'Adrienne, elle jouera les mystérieuses, répondra à Michael que s'il veut en savoir plus il n'a qu'à s'adresser à Opérations (!)... et ne tombera pas dans la question-piège qu'il lui a tendue... Mieux vaut se rendre immédiatement au briefing, car une nouvelle mission est en cours de préparation.

 

S2-E21-15

 

Opérations donne les consignes: ils devront déjouer un complot qui vise à assassiner Renzo Marin, le nouveau leader désigné pour succéder à l'actuel président d'un pays d'Amérique du Sud, "qui fera sa première apparition publique au palais demain". L'opposition veut sa mort, Michael et ses hommes devront assurer sa sécurité et faire échouer l'attentat. Et, cette fois, à diriger les opérations aux côtés de Birkoff, ce ne sera pas Madeline (qui a pourtant mis au point tous les détails de l'expédition), mais Ray Leeds, qui en assume l'entière responsabilité... Petite vengeance personnelle d'Opérations vis-à-vis de celle qui ne veut plus de lui?

 

Nikita est une nouvelle fois reconduite auprès d'Adrienne: mais, à ses félicitations, elle réplique par une rébellion. Elle lui a donné ce qu'elle voulait, pris des risques et menti à Michael pour le protéger, mais refuse dorénavant d'aller plus loin.

 

Sauf qu'Adrienne ne peut se passer d'elle... Elle prédit alors à Nikita l'échec total de sa prochaine mission - qui, selon elle, n'est qu'une mascarade -, lui expliquant les réelles intentions et motivations d'Opérations: Renzo Marin mourra, car il veut placer un de ses alliés à la tête de ce pays "qui, pour lui, constitue un morceau important du puzzle". Ceci suffira-t-il à convaincre Nikita que la Section One ne fait pas que protéger des innocents et qu'il est grand temps de la détruire? Elle donnera sa réponse à son retour...

 

S2-E21-17

 

Nikita, qui était pourtant aux commandes avec Leeds et Birkoff, devra se rendre à l'évidence. Si un tireur d'élite a bien tenté de tuer Marin (mais a été abattu par Michael qui veillait au grain), si l'homme - super protégé par toute l'équipe aux aguets - était bien arrivé au palais, prêt à en gravir les marches, l'inéluctable se produisit malgré tout. La Section One venait de se faire doubler par un chauffeur qui, en ouvrant la portière de la limousine, enclenchait un détonateur: les deux voitures présidentielles et leurs occupants sautaient en l'air...! Elle avait bien tenté d'avertir Leeds d'un mauvais pressentiment, mais celui-ci n'en avait pas tenu compte: "On ne travaille pas à l'intuition! Tenez-vous en au profil."

 

S2-E21-16

 

Grave erreur... qui lui coûtera probablement la vie. "Pour la Supervision, Marin était important"... Madeline réalise alors que si ça avait été elle à diriger la mission à la place de Leeds... Que lui serait-il arrivé...? Non, chère Madeline, Opérations ne vous avait pas remplacée "par rancune", ce qui doit vous soulager... mais bien parce qu'il savait que la mission allait échouer... Ce que vous ignoriez sans doute...

 

Nikita est épuisée..., et moralement ébranlée. À peine rentrée chez elle, son téléphone sonne: "Avez-vous pris votre décision?"

 

"D'accord.  Que  dois-je  faire  maintenant?"

 

 

© Michèle Brunel  (Cet article est légalement protégé par  ).

Toute reproduction d'un quelconque article de ce blog est strictement interdite.

 

 

Repost 0
Published by Michèle - dans Épisodes Saison 2
commenter cet article
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 17:31

 

S2-E20-In-Between

 

Entre  deux  feux

 

Brrrrrrrr.... L'entrée en matière fait frémir... Elle nous rappelle qu'à la Section One on ne connaît pas les limites: la fin justifie bien les moyens.

 

Pour délier la langue d'un jeune homme fait prisonnier et dont Sarris, un agent revenu de mission, a été contraint de tuer le frère, Madeline n'hésite pas à sacrifier un de ses hommes. Il lui faut à tout prix des informations sur Able Gelner, un homme qui, grâce à des ressources financières colossales, incite des groupes rebelles des pays africains à prendre le pouvoir en échange du contrôle absolu de leurs banques. Comment faire parler l'otage? Simplement en lui donnant ce qu'il désire plus que tout au monde: la peau de l'assassin de son frère! Sarris est donc prié d'aller s'excuser pour son «erreur de tir», mais pour toute réponse, il obtient... une balle en pleine poitrine...

 

Nikita se relaxe chez elle quand on frappe à sa porte. Oh surprise... Son amie Carla! (Anaïs Granofsky) qu'elle n'avait plus revue depuis le temps des mois passés en dehors de la Section One, pendant sa cavale. Tandis que Nikita doit faire face à des questions embarrassantes, Carla étale sa joie en lui annonçant qu'elle vit le grand amour et cohabite maintenant avec un certain Steven. Leurs bavardages sont cependant vite interrompus car le téléphone sonne: "Joséphine!" Au boulot...

 

S2-E20-01

 

La Section One a en effet pu mettre la main sur Marzio Ellis, un autre contact de Gelner qui sera utilisé pour recommander Michael et Nikita auprès de ce dernier. La mission consiste à démanteler son réseau de financement et à le stopper dans ses activités.

 

Mis en confiance par Marzio, Gelner accepte de rencontrer ces deux jeunes courtiers spécialisés en transferts d'argent vers des paradis fiscaux: l'homme est jovial et donne l'impression d'être tombé sous le charme de Nikita. "Votre relation est-elle personnelle ou purement professionnelle?" Michael reste de glace et fait mine de vouloir partir... Mais le ton change alors radicalement: une arme est pointée sur la tempe de Michael et Nikita est mise au défi de réaliser l'opération sans lui! Il y a de la tension dans l'air... Où veut-il en venir? Nikita joue le jeu et accepte de travailler en solo, réclamant toutefois deux jours de délai supplémentaire... ce qui semble convaincre Able de son efficacité... et force son admiration pour une femme qui n'hésiterait pas à trahir son associé! Test réussi. On relâche la pression et on se met au travail.

 

Tandis que Michael s'enferme dans le bureau avec Gelner, Nikita, restée dans le salon, se fait harceler verbalement par Karel, le bras droit de Gelner: il s'approche tout près d'elle..., mais lui sort alors une carte de visite, au dos de laquelle il est inscrit... "Section One"! Nikita est sans voix et feint de ne pas comprendre... "Je vous attendais depuis longtemps. Montrez-ça à Opérations, il saura quoi faire. Et surtout, n'en parlez à personne."

 

De retour à la Section, Nikita remet discrètement le billet à Opérations... qui la convoque aussitôt dans son bureau. Mais qui est donc ce Karel Giraldi, alias Charles Sand? "Quelqu'un qui a surgi là où il ne devrait pas"... Le patron n'en dira pas plus. Les consignes sont: primo, de ne pas encore en parler à Michael et, secondo, de n'accorder aucun crédit à tout ce que Karel pourrait lui raconter car l'homme n'est pas fiable.

 

Nikita se sent mal à l'aise dans cette situation; tous ces secrets, ces mystères... Heureusement que Carla est là pour lui remonter un peu le moral. Toujours la même, volubile, joyeuse... et amoureuse. Steven est invité à dîner et les deux femmes s'affairent aux fourneaux. Steven arrive, les présentations sont faites, on peut passer à table. Mais Steven a un air connu et bizarre... du moins pour nous, téléspectateurs...

 

Michael, Nikita, Able et Karel sont à nouveau en réunion, et les négociations vont bon train. Jusqu'à ce que, sous prétexte de lui montrer un plan financier, Karel laisse apparaître un message sur son ordinateur fixant à Nikita un rendez-vous pour le soir.

 

Karel lui fait des révélations surprenantes. Il serait un agent de la Section One en mission depuis neuf ans, convaincu que «l'opération Gelner» va servir en même temps à le ramener au bercail. Il aurait été capturé par la «Cellule rouge» et aurait survécu en leur fournissant des informations sans importance sur la Section One, jusqu'à ce qu'il s'allie à un de leurs membres ayant décidé de faire cavalier seul: Able Gelner. Et si ce dernier a accepté de faire appel aux services de Michael et Nikita, c'est grâce à lui. Il essaye souvent de contacter la Section, mais son canal de communication a été fermé, sans doute par prudence... Nikita est perplexe: "On m'a dit de ne pas vous faire confiance". Sur quoi, Karel lui confie un disque contenant des infos cruciales sur Gelner à remettre à Opérations: "C'est votre seule chance de le faire tomber. Sans moi, vous n'y arriverez pas". En tout dernier recours, en cas de problèmes, il lui suggère d'en parler alors à Madeline: "Ça l'intéressera de savoir que je suis toujours en vie"...

 

Quand Nikita rentre chez elle, à l'attendre il y a... Opérations! Il fera examiner le disque et avisera ensuite si mettre Michael au courant de la marche à suivre ou non. Cette histoire doit rester entre eux deux et... le premier à en faire les frais, ce sera... Michael, à qui Opérations annonce que, pour cette mission (et d'autres peut-être...), le statut de Nikita a été revalorisé: en d'autres termes, qu'elle n'est plus sous ses ordres et ne doit plus lui remettre ses rapports. Dépité, Michael encaisse le coup, sans trop comprendre...

 

Et quand Nikita viendra lui demander conseil (ou chercher du soutien...) dans son bureau, ce sera la douche froide pour elle aussi: "Tu dois arrêter de venir ici. Je ne suis plus ton mentor"!

 

S2-E20-02

 

Elle se tourne alors vers Birkoff et le réveille en pleine nuit pour implorer son aide: "Je cherche des communications [provenant] de l'extérieur sur des canaux inactifs". Rien au nom ni de Karel Giraldi ni de Charles Sand. Est-il possible de les dérouter de l'intérieur? Oui, mais à condition de savoir par qui. "Par Opérations"... Bingo! Ses doutes étaient bien fondés. Karel lui a dit la vérité. "Répertorié mort", Opérations intercepte puis détruit tous les appels qu'il reçoit régulièrement de lui...

 

Grâce aux renseignements qu'a révélés le disque de Karel, Opérations peut mettre sur pied la mission qui anéantira définitivement Gelner. Et il sort l'artillerie lourde: 4 équipes sont prévues ainsi que l'élimination de tous les hommes présents lors du Jour J, à la seule et unique exception de Able qu'il veut vivant. En effet, la rencontre entre lui et les chefs rebelles se prépare et, pour financer l'achat des armes, Gelner devra déplacer d'énormes sommes d'argent sur trois continents en temps réel. C'est à ce moment précis que la Section One entrera en action.

 

Mais Nikita en a gros sur le coeur: pourquoi tuer Charles qui est un des leurs et qui ne demande qu'à pouvoir réintégrer la Section? Il ne lui reste plus qu'une porte à laquelle pouvoir frapper: Madeline.

 

La photo de Karel qu'elle lui met sous les yeux a l'effet escompté. Madeline est mise au courant de la situation et des agissements d'Opérations. "Ramenez-le ici". Oui, mais comment? Le profil de la mission est déjà établi... "Madeline, qui est cet homme?" "Mon mari"!!!

 

Prête à partir, Nikita cherche un dernier réconfort auprès de Walter qui a bien connu Karel/Charles Sand et le croit mort. "Non. Il est vivant. Il travaille pour Gelner. Opérations le veut mort. Madeline veut que je le ramène vivant"... Mais elle n'obtiendra aucun élément supplémentaire, car Opérations l'appelle pour s'assurer que tout se déroulera comme prévu. "Oui, bien sûr".

 

S2-E20-06

 

Toutes les équipes sont en place. "C'est bon Michael, ils sont tous à l'intérieur. Je te donne le signal dès que Gelner sera en ligne". Go!

 

Un vrai massacre. La salle de réunion est envahie et tous les hommes présents tués, sauf, bien sûr, Gelner, dont Michael assure la protection... et Giraldi... que Nikita a poussé en douce vers l'extérieur faisant mine de le poursuivre et de le tenir.

"Le portable de Gelner est bourré de fichiers très intéressants. Prenez-le, je le décoderai à la Section". Mais à sa grande stupeur, Nikita pointe son arme vers lui... "On m'a donné l'ordre de vous tuer". "Vous avez parlé à Madeline?" "Oui". Le coeur serré, Nikita s'apprête à tirer... Mais est stoppée... par Madeline qui vient de surgir derrière elle!!! "Surveille la porte, Nikita, je m'en occupe".

 

Bref moment d'émouvantes retrouvailles: les époux s'enlacent, 30 secondes... puis deux coups de feu font sursauter Nikita! Charles Sand n'est plus...

 

Nikita ne peut retenir ses larmes et Madeline s'excuse de l'avoir mise dans cette sale position. "Comment avez-vous pu faire ça?" "C'était impossible de le ramener. Opérations avait raison: mauvaise image que de perdre la trace de nos propres agents"...

 

Pauvre Madeline... "Ça doit être un fameux coup d'apprendre que ton mari était vivant et qu'il était passé à l'ennemi"... "Je m'en remettrai". Pour Opérations, la mission est une réussite: "Nous avons arrêté les négociations et pris le contrôle des comptes de Gelner". "Félicitations". Il est rare de voir Madeline avoir mal... et avoir dur à mordre sur sa chique...

 

Nikita se remet de ses émotions en écoutant les malheurs de Carla, qui vient de se faire tabasser par son Steven! Nikita lui offre alors l'hébergement mais doit partir quelques temps... car le téléphone vient de sonner: "Josphine"! Elle lui recommande donc de ne pas céder et de ne pas appeler son boy-friend... ce que Carla, à peine seule, s'empresse de faire! Elle a changé de visage et prévient aussitôt... son ami, ou plutôt... son complice! "J'y suis"...

 

S2-E20-07  S2-E20-08  

 

Qui est Carla? Qui est Steven?

 

 

© Michèle Brunel  (Cet article est légalement protégé par  ).

Toute reproduction d'un quelconque article de ce blog est strictement interdite.

 

 

Repost 0
Published by Michèle - dans Épisodes Saison 2
commenter cet article
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 17:29

 

S2-E19-00-Last-Night

 

L'ordinateur  aux  mystères

 

Bizarrement, des secteurs retenus non prioritaires - et par conséquent, peu ou moins sécurisés - sont tout à coup devenus la cible d'attaques de la part d'un ennemi inconnu visant particulièrement les services secrets occidentaux.

 

Toutes les hypothèses sont permises, surtout quand on sait que le cerveau de l'organisation se fait appeler Brutus... Le seul lien connu avec lui est un certain Joachim Beeka, un expert en démolition qui travaille en free-lance en Albanie.

 

Départ immédiat donc pour ce pays afin d'y prélever l'homme en question. Mais voilà qu'une fillette, d'une dizaine d'années environ, se pointe justement sur les lieux et se retrouve en plein dans la ligne de mire... Trop tard, on passe à l'attaque! Nikita se précipite auprès de la petite qui s'est affalée dans la rue, peut-être blessée. Michael doit empoigner Nikita et l'embarquer fermement à bord de la voiture qui ramène Beeka...

 

Ce dernier admet travailler pour Brutus, mais dit ne pas le connaître et utiliser l'Internet pour communiquer avec lui. La «commande» lui arrive toujours précise, bien détaillée et programmée avec une logique infaillible; nul besoin d'échanges supplémentaires. Le paiement se fait ensuite par virement.

 

Birkoff a tôt fait de retracer la provenance des e-mails. Une demi-heure plus tard, c'est à bord d'un canot que l'équipe de Michael s'approche de nuit d'un étrange bâtiment en forme de sphère lumineuse construit sur l'eau et accessible par une unique passerelle.

 

Il n'y a que deux gardes, vite éliminés: le champ semble libre. Mais en réalité, la forteresse n'a pas besoin d'autres gardiens: tout est automatisé et robotisé, y compris les armes qui crépitent de toutes parts et qui tirent toutes seules... Il n'y a plus aucun homme dans les parages, Birkoff est formel. Nikita plonge alors dans l'eau et parvient à grimper le long de la boule, place ses charges et replonge au plus vite, tandis que Michael s'amuse à distraire les robots mitrailleurs...

 

L'explosion et l'incendie qui s'est déclaré ont mis hors d'usage les mécanismes de défense de la sphère: Michael et Nikita pénètrent sans encombres dans son enceinte et rejoignent le coeur du bâtiment, qui serait aussi le centre des commandes, situé au niveau 2. La porte n'offre aucune résistance et, au milieu de la pièce, à les attendre, il n'y a... qu'un ordinateur... autrement dit, Brutus, «celui» qui contrôlait tout et donnait ses ordres aux armes en temps réel!

 

Un beau jouet pour la Section One qui n'en croit pas ses yeux... "Il nous a battus en Turquie et au Kazakhstan... Comment fonctionne-t-il?"

 

Explication hautement scientifique fournie par nos deux experts (en l'occurrence Walter et Birkoff): "il s'agit d'une programmation génétique, d'une sorte d'intelligence artificielle capable d'auto-apprentissage. Les circuits sont conçus pour pénétrer d'autres ordinateurs et dotés d'une protection très avancée qui détruit l'information recherchée au moment où on y accède, et donc impénétrable"...

 

Peut-on le faire parler? On va le présenter à Madeline... qui se prépare en jouant aux échecs avec son ordinateur. "Les ordinateurs ont une logique, pas d'intuition. Du moins, pas encore"... Il faudra trouver la faille et ensuite lui tendre un piège...

 

La conversation, ou plutôt le duel, entre Madeline (souhaitons-lui bonne chance!), modèle perfectionné d'intelligence humaine, et Brutus, modèle perfectionné d'intelligence artificielle, s'engage donc... et je vous passe les détails. Pour Walter, cette machine est le diable en personne. "Vous me surprenez Walter! Je ne vous croyais pas sensible à la religion! Ou était-ce juste une façon de parler?" Parce qu'en plus de pouvoir s'allumer tout seul grâce à une alimentation auxiliaire (indétectable), Brutus entend aussi tout ce qui se dit!!! Et voilà qu'il se fait provocateur: il parvient même à énerver les gens! Pareil avec Madeline qui est venue «renouer le dialogue», mais qui semble tendue... Le plan élaboré marchera-t-il?

 

"On va vous mettre en liaison avec le système de la Défense afin que vous nous collectiez certaines informations". Illogique, rétorque Brutus, pourquoi espionner vos alliés? Parce qu'il y a des fuites et des taupes parmi eux aussi, lui répondra Madeline. Mais le but non avoué de ce défi qu'elle lui lance est en réalité que Brutus entre en contact avec le même satellite que la Défense... dont le système ne sera par contre qu'un faux, une simulation mise au point par Birkoff... Ce qui permettra au satellite de scanner Brutus (ça va, vous me suivez?), une opération qui, selon les prévisions de Birkoff, prendra au minimum 12 heures.

 

S2-E19-03

 

Une belle pause que plus d'un vont mettre à profit pour soigner leurs intérêts personnels...

 

Commençons par Nikita, toujours hantée par l'image de la petite fille restée couchée au sol, qui s'empresse de faire un saut en Albanie dans l'espoir de la retrouver. Elle interroge les gens du quartier, puis un homme assis à une terrasse de café qui devrait, paraît-il, la connaître: "Il y a eu un accident, je veux m'assurer qu'elle va bien. Y a-t-il eu un enfant blessé par ici?" "Non".

 

Nikita continue ses investigations et finit par remarquer une petite fille avec un manteau bleu déchiré dans le dos qui s'encourt puis s'enfile dans un gros tuyau. Mais au moment où elle se baisse pour lui parler, elle est assommée... et se réveille à terre, dans une pièce lugubre, prisonnière de l'homme du bar et de... Julia, sa fille..., qui est loin de se montrer coopérative. "Qui êtes-vous? Vous avez une arme, un portable: vous êtes de la police?"

 

S2-E19-02   S2-E19-01   

 

Peu après, Julia viendra l'observer au travers des barreaux de la fenêtre et Nikita tentera en vain de l'amadouer: "Dis la vérité à ton père"... Mais, les voleurs n'aiment pas les flics... et surtout, Julia n'avait pas à se trouver dehors ce soir-là! "Alors, tu peux au moins m'aider à me libérer, me donner de quoi enlever mes menottes; j'ai voulu te sauver la vie"... "Où est ton père?" "Il est allé chercher Rosa, une sorcière..."

 

S2-E19-04

 

Le temps de se reposer... ou de se détendre d'une autre manière... est venu aussi pour Opérations qui depuis quelques temps se refaisait insistant auprès de Madeline. Il en profite donc pour lui fixer un rendez-vous galant, du style dîner aux bougies et champagne. Pendant ce temps, il confiera le commandement de la Section One à Michael, car, oui, Madeline se rendra dans la tour à l'heure prévue et succombera à la tentation... Mmmm, pas très professionnel tout ça!

 

S2-E19-08

 

Michael porte la plus grosse responsabilité de sa vie sur ses épaules... et Brutus ne lui laissera aucun répit! Affolé, Birkoff lui annonce que l'ordinateur s'est détourné de la fausse interface du système de la Défense et a repris son activité première, c'est-à-dire, débusquer les secteurs faibles et commanditer leur destruction. Il vise en ce moment un stock nucléaire inutilisé, caché en Biélorussie et laissé sans protection. L'alerte est donnée. Michael ordonne à Birkoff qui, en ce moment, n'a que Danella et Nikita (...) comme agents disponibles, de détourner vers la Biélorussie une équipe envoyée en renfort à Chypre. "Ne faudrait-il pas aussi prévenir Opérations?" "Non".

 

Sauf que... Nikita est maintenant aux prises avec Rosa, une medium qui tente de lire dans ses pensées et l'interroge sur ses réelles intentions. Nikita disculpe Julia, déclarant s'être trompée sur la personne. Le verdict tombe: "Elle est dangereuse, mais pas pour nous."

 

Mais voilà qu'au moment précis où elle allait être libérée, son téléphone sonne: "Joséphine"... entend le père de Julia, du coup convaincu que Nikita a menti et qui décide alors de la tuer. Quant à Michael, au bout du fil, il a un homme qui lui demande: "Qui êtes-vous?"...! Que se passe-t-il? Birkoff doit retracer l'appel d'urgence, en pleine situation de crise...

 

Nikita est embarquée en voiture... mais, sur le siège arrière, elle trouve... la clé de ses menottes! Julia la regarde partir et Nikita ne peut que la remercier du regard...

 

Quelques minutes plus tard, elle peut recontacter Michael... comme si de rien n'était... Toute l'équipe a pu rejoindre la Biélorussie juste à temps et n'a laissé aucun survivant derrière elle. Ouf! Tout est bien qui finit bien.

 

Mais, côté ordinateur, la Section One n'est cependant pas plus avancée: Brutus semble plus malin que l'homme, et tandis qu'on tentait de l'observer et de le décrypter, c'est lui qui étudiait la Section de l'intérieur! Birkoff et Walter s'affairent malgré tout toujours autour de la machine, jusqu'à ce que Madeline vienne leur ordonner de la démonter, «puce par puce», aussi doucement et lentement que possible... un peu comme s'il était... vivant.. et qu'il parlerait sous la torture... Brutus s'agite; il prend peur... Par hasard craindrait-il la douleur?!!

 

Michael convoque Nikita... et l'interroge. Inutile de lui mentir, il ne la connaît que trop bien... Elle ne peut qu'essayer de le convaincre que cette famille de petits voleurs ne représente pas une menace pour la Section One. "Retourne là-bas et assure-toi qu'ils ne cherchent pas à découvrir qui tu es"... "Tu veux que je les tue?"!!!

 

S2-E19-06

 

On ne peut que sourire et à la fois s'enflammer en regardant cette scène où «la bonne foi» de l'un se mesure à nouveau au «vrai-faux mensonge» de l'autre... Michael feint de lui donner finalement raison, mais Nikita n'est pas dupe: elle aussi a appris à le connaître! "La petite m'a sauvé la vie, ne la remercie pas en massacrant sa famille, s'il te plaît"... "On verra". L'argument est clos.

 

Belle finale également sur un ultime affrontement...

Opérations reproche à Michael de ne pas l'avoir contacté en situation d'urgence et d'avoir fait perdre 4 minutes à Birkoff pour chercher Nikita... Car, si Michael est considéré comme étant le meilleur agent de niveau 5 et destiné à remplacer un jour Opérations, il a toutefois commis une erreur qui sera signalée dans le rapport envoyé à la Haute Surveillance.

 

S2-E19-07

 

Sur quoi, Michael lui fait «gentiment» remarquer que rien ne nécessitait l'absence de Madeline et d'Opérations en même temps, et qu'il est également autorisé à le signaler pour sa défense...

Touché! Opérations oubliera donc ce petit incident...

 

 

© Michèle Brunel  (Cet article est légalement protégé par  ).

Toute reproduction d'un quelconque article de ce blog est strictement interdite.

 

 

Repost 0
Published by Michèle - dans Épisodes Saison 2
commenter cet article
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 17:27

 

S2-Off-Profile

 

Andrea

 

Une mission vient d'échouer, il y a des blessés graves. Selon Michael, le profil était mal établi, mais selon Andrea, c'est l'exécution qui s'est faite trop lentement. Et qui est donc cette audacieuse qui ose accuser Michael de n'avoir pas su diriger son équipe dans les temps et d'avoir dû reculer? Rien de moins que Andrea Karsov (Céline Bonnier!), une nouvelle «profiler» [profileuse], très sûre d'elle, mais à peine «sortie de l'école» et, de toute évidence, manquant d'expérience pratique. "Vérifiez les enregistrements, vous repartez bientôt". Et pour résoudre le conflit qui les oppose, rien de tel qu'une mission sur le terrain pour Andrea... qui compte bien se mesurer à Michael (et à ses compétences) pour se faire valoir.

 

S2-E18-01

 

Des codes génétiques, "pouvant servir à créer des virus de synthèse conçus pour attaquer des groupes ethniques spécifiques", ont été volés dans un laboratoire de Zurich par un chercheur du nom de Hans Korda. La mission avortée a fait échouer sa capture et mis l'ennemi en garde. L'ordre est donc de ramener le scientifique, "sans erreurs" cette fois, ni dans la préparation, ni dans l'action...

 

Nikita et Andrea s'équipent pour la mission: patch émetteur sur l'épaule, armes lourdes; rien ne semble faire peur à la nouvelle recrue. Le trio a fait son entrée dans l'immeuble qui abrite Korda; l'agent de sécurité est éliminé et remplacé par Andrea qui, à la réception, contrôle les écrans et monte la garde. Korda est sous protection, ce qui n'empêche pas Michael et Nikita de le capturer facilement. Mais deux autres gardes sont repérés dans la cage d'escalier par Andrea: à elle de s'en charger. Il ne lui faudra que quelques minutes pour les abattre de sang-froid... et sauver la vie de ses collègues... au moment où un troisième gaillard se pointait derrière eux, prêt à tirer!

 

Michael ne peut que la complimenter et, devant Nikita ébahie, l'invite même à dîner! "J'aimerais te connaître un peu mieux"... Andrea se fait prier, obligeant Michael à insister... jusqu'à ce que Madame daigne acquiescer au moins pour un café...

 

Aussi culottés l'un que l'autre, doit penser Nikita en cet instant précis où elle les regarde partir ensemble...

 

S2-E18-03

 

Que dit le profil d'Andrea, la profileuse? Arrogante, mais employée modèle pour qui seul le travail compte, entièrement dévouée à la Section One et détachée de tout le reste: rien ne la touche ni ne l'atteint... Pas même Michael qui, contrairement à ses habitudes, lui fait ouvertement la cour!

 

Pendant ce temps, une autre bataille se livre en interne. Opérations a enfreint certaines règles en utilisant un protocole interdit par le Haut Commandement, dirigé par George, à qui il va bientôt devoir rendre des comptes. Il entend bien nier les faits et demande à Walter de le couvrir. Mais Walter est loin d'avoir oublié la mort de Belinda... et ni les excuses ni les menaces du patron ne l'impressionnent. Libre à lui de prendre sa revanche ou de pardonner. Il sait qu'Opérations ne le tuera pas et qu'il peut se permettre de le laisser dans le doute; aussi en profite-t-il au maximum! Madeline trouvera-t-elle un moyen de le convaincre?

 

S2-E18-05

 

Quant à Hans Korda, il travaille pour William Glasser, une homme d'affaires allemand qui ne cherche qu'à faire du profit en vendant le virus au plus offrant. Il ignore toutefois où se situe le laboratoire. On apprend par contre que Glasser organise une soirée au profit de sa fondation; notre trio de choc pourra donc s'inviter et travailler de l'intérieur. Michael avec Andrea, Nikita en solo...

Difficile pour Nikita de ne pas se laisser distraire par le spectacle qui s'offre à elle: Michael dansant un slow langoureux avec Andrea, les yeux dans les yeux, ses mains glissant lentement le long des bras de sa partenaire... Rappelée à l'ordre par Birkoff, elle parvient à s'introduire dans le bureau de Glasser et à mettre son téléphone sur écoute.

 

S2-E18-06

 

À son retour, elle est convoquée par Madeline qui l'interroge au sujet de Walter, mais qui lui fait aussi remarquer ses 3 minutes d'inattention qui auraient pu compromettre la mission... "Il est préférable d'avoir des relations qui ne nuisent pas au travail"... comme, par exemple, une amourette entre Michael et Andrea... Nikita a ainsi droit à un nouveau cours de morale: ses passions finiront par se retourner contre elle...

 

Car oui, Michael est bien parvenu à ses fins: Andrea n'est plus seulement une bonne coéquipière, mais également sa maîtresse... Si, à Nikita, leur nuit d'amour échappe à ses yeux, nous, téléspectateurs, ne sommes, hélas, pas épargnés. Plus d'un aura le coeur brisé par cette scène... "Tu aimais Nikita?"... "Oui, je l'ai aimée"... "Et maintenant?"... "Maintenant tu es là"... Car, oui, Andrea est tombée sous le charme! En doutiez-vous? Et dire que Nikita est revenue à la Section One pour lui...

 

S2-E18-12

 

Mais revenons à Walter qui marche toujours sur le fil du rasoir... Soutiendra-t-il Opérations, ou vivre lui importe-t-il vraiment encore si peu? Convoqué à son tour par Madeline, il est conduit... dans la salle de torture! L'ingéniosité machiavélique de la Section One n'est décidément jamais à court de ressources: comme par magie, une simulation vient de faire réapparaître Belinda, là devant lui, qui lui parle, le réconforte et le supplie de rester en vie pour qu'ils puissent se revoir!!

 

Andrea est à son poste et a identifié le dispositif de sécurité utilisé par Glasser basé sur les pulsations cardiaques de ses proches collaborateurs. Mais sur le plan privé, le réveil du lendemain est brutal: au lieu d'un déjeuner en tête à tête avec Michael, c'est la douche froide qui l'attend... Pour lui, elle n'est déjà plus rien... sinon un banal instrument de travail!

 

Pour toute réaction, voilà donc qu'elle se rend chez... Nikita! Mais dans quel but? Comprendre le pourquoi, de quoi Michael est-il fait..., ou s'allier avec Nikita pour se venger? Jusqu'où une femme comme elle, conquise, blessée et humiliée peut-elle aller? Elle ne se gênera d'ailleurs pas pour attaquer Michael de front au cours du briefing qui les réunit peu après tous les trois: pour qui se prend-t-il? Se croit-il autorisé à jouer au chat et à la souris avec qui bon lui semble? Imperturbable, Michael lui rétorque qu'il devait enquêter sur elle, avoir accès à ses fichiers car elle était soupçonnée de trahison, que ce n'était pas un jeu, mais une mission... Tiens, tiens, voilà qui nous rappelle quelque chose, ou plutôt quelqu'un d'autre... Pauvre Lisa Fanning... (S1/Obsessed - S2/Double Date) Cela suffira-t-il à calmer la fureur d'Andrea?

 

S2-E18-09    S2-E18-10   

 

Walter, pour sa part, a finalement cédé et menti au Q.G. Mais ce n'est certes pas la disquette qui fait «revivre» Belinda qui l'a convaincu, puisqu'il l'a effacée. À qui ou à quoi doit-on alors son revirement? Même Madeline, la psy de service, donne sa langue au chat... Ou les marques d'affection de Nikita y seraient-elles pour quelque chose...?

 

Mais passons aux choses sérieuses... Le moment est venu de s'introduire dans le laboratoire de Glasser et de mettre un terme à ses activités. L'assaut a été donné, les morts ne se comptent plus; Michael est parvenu au coeur du bâtiment, là où il faut poser les bombes qui doivent faire tout exploser. Andrea qui télécommande la mission lui ouvre les portes... du moins jusqu'à ce qu'il ait fini de placer les charges et enclenché le compte à rebours. Car, au moment de sortir, la porte du SAS s'est refermée... Il est pris au piège et sautera en l'air d'ici peu! Andrea a coupé la communication...

 

S2-E18-11

 

Heureusement, Nikita n'est pas loin et une nouvelle course contre la mort s'engage. "Il nous faut un pouls, regarde s'il y a encore un technicien en vie"... Nikita traîne le corps d'un homme blessé, mais vivant, qu'elle soulève ensuite contre la porte afin que les pulsations de son coeur soient reconnues et déverrouillent les codes d'ouverture des portes. Michael est libre et, avec Nikita, peut s'évader de l'enfer qu'ils laissent derrière eux.

Tous deux savent bien sûr qui est la coupable. Michael compte-t-il la dénoncer? "Non". Aurait-il par hasard mauvaise conscience? Et si elle recommençait? Silence...

Mais rien ni nul n'échappe à la Section One. Andrea a été «annulée». Non, on ne la soupçonnait pas d'être un agent double, mais d'être potentiellement dangereuse car... émotionnellement instable. Il fallait la tester. Un test qui, par la même occasion, pouvait en être un pour Nikita... Mais elle s'est montrée à la hauteur de la situation: la foule de sentiments qui ont pu la submerger au cours de ces derniers jours n'ont eu aucun impact sur son travail et son efficacité.

N'empêche que Michael aurait pu y laisser sa peau...

 

 

© Michèle Brunel  (Cet article est légalement protégé par  ).

Toute reproduction d'un quelconque article de ce blog est strictement interdite.

 

 

Repost 0
Published by Michèle - dans Épisodes Saison 2
commenter cet article
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 17:25

 

S2-E17-Inside-Out

 

Bactérie  fatale

 

Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il y a de l'électricité dans l'air! Au centre du conflit qui oppose Opérations à Madeline, la mission Glasgow: le premier croit en savoir assez pour passer à l'action, tandis que la seconde estime plus prudent poursuivre l'interrogatoire de l'homme qui a été capturé. Opérations règle le problème en plantant une balle en pleine poitrine du prisonnier...

 

La dispute intrigue Nikita qui tente de savoir si les deux auraient une relation autre que professionnelle, question à laquelle Michael ne répondra évidemment pas. Quelle importance?

 

S2-E17  S2-E17-aa 

 

Birkoff pour sa part a des démêlés avec Gail (Tara Slone), sa petite amie et collaboratrice qui, sans raison apparente, veut rompre définitivement. Pour Walter, il va de soi qu'elle a quelqu'un d'autre, ce que Birkoff, blessé, refuse catégoriquement d'admettre. Il devra cependant se rendre à l'évidence: même si un certain Mowen semble tourner autour d'elle, «il» s'appelle Janklow...

 

S2-E17-b   S2-E17-bb  

 

Opérations préfère donc se fier aux informations fournies par un autre intermédiaire qui lui aurait confessé l'endroit où «Red Cell» [la «Cellule rouge», l'ennemi juré de la Section One] entrepose ses munitions. Mowen, qui seconde Michael pour cette mission en Écosse, s'aventure dans le bâtiment suspect, mais celui-ci semble déserté et abandonné depuis longtemps; il ne recèle que des débris d'explosifs, et aucun homme ne se dresse sur son chemin. Michael lui demande donc juste de prélever quelques échantillons à ramener au laboratoire, tandis que lui et Nikita resteront sur place et surveilleront les alentours jusqu'au lendemain.

 

De retour à la Section One, Mowen remet les valisettes contenant les prélèvements à Walter qui les fera ensuite analyser par Janklow. Mais, peu de temps après, Mowen s'écroule, pris de violentes convulsions...

 

De leur côté, Michael et Nikita ont découvert le corps d'un homme, tué d'une balle dans la tête; Opérations leur ordonne de ne pas bouger, il le fera récupérer par des agents.

 

S2-E17-c   S2-E17-d

 

C'est alors que Janklow tire la sonnette d'alarme: l'origine du mal inconnu dont souffre Mowen porte enfin un nom: Anthrax! Ou plutôt, un de ses dérivés, une bactérie mortelle génétiquement modifiée, qui se propage à une vitesse vertigineuse et qui infectera bientôt toute la Section One! Birkoff active immédiatement la procédure d'isolement: les cloisons s'abattent, chacun se retrouve confiné dans l'espace où il se trouvait (Madeline et Opérations compris!) et la communication ne se fera plus que par écrans interposés.

 

Reste à comprendre où, comment ou par qui Mowen a été contaminé... Michael et Nikita qui étaient sur le point d'entrer dans l'édifice sont stoppés juste à temps par Birkoff qui leur demande de lui transmettre un échantillon de sang... pendant qu'à la Section One, tout le monde peut assister en direct à l'agonie de Mowen qui vient de mourir dans d'atroces souffrances...

 

La peur gagne peu à peu tous les agents. Walter serre son arme contre lui, Gail a besoin d'être rassurée par «ses hommes», en l'occurrence Janklow et Birkoff qui sont parqués dans le même enclos... Heureusement, l'analyse de sang de Michael et Nikita est bonne, rien d'anormal à signaler. Quant aux empreintes relevées sur le corps qu'ils ont retrouvé, elles ont conduit à une piste: Anatole Bisseroff, un «employé» de Red Cell qui s'y connaît bien en armes biologiques.

 

Tandis que Birkoff et Madeline, enfermée dans son bureau, font le point sur la situation, celle-ci se détourne tout à coup et coupe l'image: elle commence à saigner du nez et est prise de violents maux de tête! Opérations, du haut de son perchoir et prisonnier lui aussi, lui annonce alors que trois autres agents sont infectés, dans trois services différents... Et l'on sait maintenant que le délai entre les premiers symptômes et la mort est d'environ... 18 heures à trois jours maximum.

 

Nouveau bulletin: 17% des agents sont déjà atteints... Opérations converse avec Madeline sans la voir; sa caméra est toujours en panne... Mais une fois le contact visuel rétabli par Birkoff, c'est l'effroi: Madeline est enroulée dans une couverture et résiste de toutes ses forces au virus létal!

 

Michael et Nikita sont sur les traces de Bisseroff qu'ils doivent ramener vivant, car seule la formule d'un antidote peut sauver la Section. L'homme est intercepté à la sortie de l'Université et, sous la menace, ne peut que dévoiler l'existence d'un antibiotique détenu par la Cellule rouge... qui a pris en otage sa femme et ses enfants au cas où il parlerait! Michael lui propose donc de libérer sa famille et charge Birkoff des investigations. Mais, au même moment, un membre de son staff s'écroule: le centre des commandes est infecté et Janklow, terrorisé, sème la panique. Heureusement, Birkoff garde la tête froide et le maîtrise.

 

S2-E17-f

 

Seuls six secteurs ont résisté à la contamination... Et Madeline va de plus en plus mal. Opérations ordonne à Birkoff d'ouvrir la cloison... mais celui-ci s'en tient aux consignes et refuse... Puis, coup d'éclat: faisant fi de tous les dangers, le chef vide son chargeur sur la paroi, brise la vitre, traverse les couloirs, court-circuite le système de verrouillage des portes et se précipite au chevet de Madeline! Pour eux, l'heure est maintenant aux confidences, aux regrets... et aux effusions de tendresse!

  

S2-E17-e

 

Michael et Nikita sont parvenus à leurs fins: Bisseroff peut voir sa femme par webcam et lui parler. Elle lui assure qu'ils vont tous bien mais qu'ils sont prisonniers d'une autre organisation qui les tuera s'il ne livre pas l'antibiotique.

Dans trois heures, Michael et Nikita seront de retour à la Section One avec l'antidote. Birkoff ressent ses premières migraines, Walter a ses premiers saignements de nez... Gail veut renouer avec Birkoff, s'explique, lui demande pardon... Mais si Michael n'arrivait pas à temps, ou si l'antibiotique ne faisait pas d'effet, à quoi bon...?

 

S2-E17-g   S2-E17-i

 

92% de la Section One est infectée... Opérations, malade lui aussi, met en place les derniers mécanismes de protection (et de destruction par incinération) de la base tout entière...

Mais les sauveteurs sont arrivés: Michael et Nikita bataillent maintenant à coups de seringues, une course contre la mort s'engage... Et les survivants se rétablissent, lentement, mais sûrement! 90% des effectifs seront bientôt opérationnels, la vie reprend son cours... même s'il est assez inhabituel de voir un large sourire éclairer le visage des chefs et de les entendre faire l'éloge d'un agent... Car, oui, Birkoff s'est comporté en grand homme et, cette fois, a droit aux honneurs, amplement mérités!

 

S2-E17-k   S2-E17-m 

 

Reste encore à régler le sort de Bisseroff: le tuer ou l'utiliser maintenant que sa famille est sauve? Du moins, c'est ce que croyait Nikita... La conversation entre les époux n'était en réalité qu'un montage vidéo élaboré par Birkoff! Femme et enfants sont toujours dans les mains de Red Cell...!!!

Eh oui, avec Michael, on n'est jamais au bout de ses suprises...

 

 © Michèle Brunel  (Cet article est légalement protégé par  ).

Toute reproduction d'un quelconque article de ce blog est strictement interdite.

 

 

Repost 0
Published by Michèle - dans Épisodes Saison 2
commenter cet article
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 17:22

 

RD-Old-Habits

 

De  vieilles  habitudes

 

Nikita se prépare à entrer en contact avec Gregory Formitz, un trafiquant (ex universitaire ayant abandonné la médecine) qui, par pur goût du danger, vend des faux papiers et fournit de fausses identités à «L'Étoile lumineuse», un groupe terroriste mené par Halir, un fanatique "qui cherche à détruire tous les symboles de la décadence moderne" et qui, pour ce faire, fabrique des bombes en récupérant les mines qui parsèment les territoires de guerre du Moyen-Orient.

Au moment où elle pénètre dans le night-club choisi pour le rendez-vous, un incident éclate: un homme s'en prend violemment à deux filles qui y travaillent. Le sang de Nikita ne fait qu'un tour et elle assène quelques bons coups bien placés au malotru qui prend la fuite; une scène que Formitz n'apprécie guère..., et qui le met déjà dans de mauvaises dispositions envers Nikita.

"On veut la copie de tous les papiers et documents que tu leur donnes" Chose cependant infaisable pour Formitz: Halir ne les lui commande pas à l'avance et ne le lâche pas d'une semelle pendant la fabrication. "Alors il me faut les noms et les signalements" En échange, l'argent lui sera versé immédiatement sur son compte en banque.

Formitz lui indique Ahmed Mujani, un soi-disant journaliste qui doit partir bientôt pour Beyrouth: à Michael et Nikita de l'intercepter. Mais la chasse à l'homme tourne au drame: repéré malgré son déguisement, le terroriste s'engouffre dans une gare routière, et prenant les gens en otage, laisse alors entrevoir sa ceinture bourrée d'explosifs. Le kamikaze fait tout sauter...

 

S2-E16-01

 

Seul Formitz peut aider la Section One: à Nikita de le mettre en confiance et d'en prendre soin... Mais l'homme ne se présente pas au rendez-vous du lendemain. Lasse d'attendre, Nikita décide d'aller chez lui, mais croise d'abord Danielle, une des deux jeunes femmes dont elle avait pris la défense. Celle-ci semble terrorisée et fort inquiète pour son amie Erica qui ne revient pas de son dernier client. Elle confie aussi a Nikita que, souvent, des filles disparaissent, et qu'on les retrouve... assassinées et horriblement mutilées.

Formitz est chez lui, mais n'ouvre pas: Nikita doit se servir de son arme pour entrer... de quoi rentrer un peu plus dans ses bonnes grâces...! Elle obtient toutefois trois nouveaux noms, mais n'est pas pour autant en position de force.... Formitz est son unique contact avec «L'Étoile lumineuse», et il le sait...

Au moment de partir, elle remarque une écharpe rouge qu'elle se souvient avoir vu autour du cou... d'Erica! Ce qui ne déstabilise pas le moins du monde son interlocuteur... "Vous voulez la voir?" Le spectacle est effroyable... Nikita a devant elle un «Jack l'Éventreur» qui lui fait tranquillement visiter un laboratoire rempli de scalpels où elle découvre Erica... pendue et atrocement mutilée!

Oui, Madeline était au courant... Mais on a besoin de lui; des milliers d'autres vies humaines sont en jeu si l'on n'arrive pas à la tête de l'organisation.

Nikita cherche du réconfort auprès de Michael, mais c'est le mentor glacial qu'elle se retrouve en face. Les ordres sont formels: elle retournera chez Formitz et ne le tuera pas!

 

S2-E16-03

 

L'épreuve est terrible pour Nikita qui se rend chez Formitz, s'excuse de l'avoir frappé et lui fait même un cadeau..., tandis que le monstre, qui se sait intouchable, lui annonce gentiment que sa prochaine victime sera... Danielle!

Il la trouvera quand même sur son chemin quand, le soir venu, il approche Danielle qui, appâtée par la somme offerte, s'apprêtait à partir avec lui. Une nouvelle fois malmené par Nikita, Formitz est contraint de renoncer à sa proie. Danielle est mise au courant de tout et ne peut que se résigner à suivre Nikita qui la conduit alors en lieu sûr et lui interdit de quitter sa chambre.

De retour à la Section One, Michael la convoque et lui annonce que grâce aux indications de Formitz, un attentat a pu être évité et qu'une kamikaze a été capturée. Ce qui pourrait conduire à Halir sans plus devoir passer par «l'éventreur»... Mais son espoir retombe vite: même sous la torture, la femme ne craquera pas; elle se brise d'ailleurs elle-même les os des doigts de la main...

Les attentats ont repris de plus belle: il faut arriver à Halir à tout prix, Formitz doit prendre plus de risques, trouver un prétexte valable pour obtenir et fixer un rendez-vous, et c'est à Nikita de l'en convaincre... Michael se voit donc contraint et forcé d'avouer à Opérations que les relations entre Formitz et Nikita sont plutôt tendues... mais assure qu'elle parviendra à maîtriser sa haine et son dégoût au profit de la mission. Ce qui laisse le grand patron et Madeline plutôt songeurs: un garde-fou s'avère nécessaire...

 

S2-E16-05

 

Cette fois Michael est aux côtés de Nikita au night-club avec Formitz: il propose un plan, offre plus d'argent et garantit une protection absolue. Mais ce que l'homme veut, c'est... Danielle, et il donne une heure à Nikita pour la lui livrer. Voici donc Michael mis au courant de la situation... et une nouvelle fois confronté à la détermination et à l'incorrigible sens d'humanité de Nikita... au détriment de la mission.

Mais le ciel s'est éclairci: la prisonnière a fini par «collaborer» et un messager pourra partir à la rencontre de Halir; plus besoin de Formitz! Nikita peut ainsi rester au Centre et télécommander les opérations avec Birkoff.

 

S2-E16-06    S2-E16-07

 

Pendant ce temps, un autre drame s'est joué à la Section One. Walter, nageant dans l'euphorie, annonçait à Birkoff une grande nouvelle: il se mariait le jour-même!!

Mais, pour Birkoff, qui dissimule son malaise du mieux qu'il peut, c'est le choc..., car il sait le sort qui attend Belinda, la fiancée: en effet, sa prochaine mission sera... une mission suicide! Nikita lui conseille de ne rien dire à Walter, afin qu'ils puissent vivre pleinement leurs derniers moments de bonheur...

Quelques heures plus tard, Belinda venait faire ses adieux à Birkoff, lui laissant un ultime message d'amour à transmettre à Walter car... elle savait pertinemment bien qu'elle ne reviendrait pas!

Tandis que Nikita soulagée par l'annonce du remplacement de Formitz se rend à son poste, pour Walter par contre, l'heure de la tragédie a sonné: il vient d'apprendre la mort de Belinda... Fou de douleur, il charge son arme et s'apprête à tuer Opérations! C'est en le prenant par les sentiments que Nikita parviendra à lui faire entendre raison: "Nous avons besoin de toi, Walter, moi comprise. J'ai besoin de toi. Que voudrait Belinda? Que tu fiches ta vie en l'air? Ou que tu restes pour ceux qui ont besoin de toi?"

Walter capitule et ne pourra déverser sa haine sur Opérations que par le regard qu'il lui lancera lorsque celui-ci viendra très brièvement lui demander pardon...

 

S2-E16-08    S2-E16-09   

 

Michael est à Berlin et emboîte le pas à celui qui le conduira tout droit à Halir. Tout se passe très vite et sans encombres. Halir semble bien connaître son contact et remarque la présence de Michael... trop tard. Ses gardes tués, il est capturé, et «le messager» peut s'en aller librement... avec la bénédiction de Michael... et à la grande stupéfaction de Nikita qui, sur son monitor, découvre enfin le visage de l'homme: Formitz!!!

Aurait-il obtenu ce qu'il voulait? Nikita se précipite à l'hôtel où Danielle est planquée et y trouve une chambre... désespérément vide.

 

S2-E16-10    

 

C'est donc avec Michael qu'elle réglera ses comptes... et, s'il est une scène à retenir de cet épisode, c'est bien celle-ci: Nikita qui lui déballe ses quatre vérités et exige de «savoir»; Michael qui lui ment, assurément, superbement, effrontément; un Michael qui défend Madeline et qui, se retournant lentement sur son siège, d'un ton parfaitement neutre lui jurera finalement, droit dans les yeux, que la Section One n'y est pour rien!

Un autre de ses regards à couper le souffle, unique et magique de beauté, d'ambiguïté... mais pas du tout au goût de Nikita. D'ailleurs, il ne perd rien pour attendre...

 

S2-E16-11    

 

Peu de temps après, Michael revient auprès de Nikita pour lui apprendre que Formitz a été tué, ce qui compromet l'arrestation d'autres membres du groupe. "C'est important Nikita. Je veux la vérité." Était-elle au courant? Est-ce elle qui l'a donné à «L'Étoile lumineuse»?

Calme plat. Ce sujet ne la concerne plus. Une finale qui laisse le téléspectateur pantois face à l'attitude et au jeu magnifique de Nikita qui lui plantera un "non" plein d'ostentatoire indifférence droit dans les yeux. Match nul!!!

 

© Michèle Brunel (Cet article est légalement protégé par  ).

Toute reproduction d'un quelconque article de ce blog est strictement interdite.

 

 

Repost 0
Published by Michèle - dans Épisodes Saison 2
commenter cet article
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 16:59

 

S2-E15-Fuzzy-Logic
 
Le  Petit  Génie

 

Des attentats en série à travers le monde, apparemment sans aucun rapport entre eux, laissent Birkoff perplexe: seul point commun, chaque détonation a été déclenchée via un satellite du Ministère de la Défense, vraisemblablement piraté.
 
Birkoff tente désespérément d'infiltrer l'organisation responsable et de déchiffrer l'ensemble de leurs commandes codées, tandis qu'Opérations bouillonne d'impatience.
 
Jusqu'à ce que... «Eureka, j'ai trouvé!»... "Décodage. Décryptage terminé". Du moins, ainsi pense-t-il...
 
Michael peut maintenant partir à l'assaut du centre des commandes enfin localisé, mais il tombe dans un traquenard: un matériel ultra sophistiqué simulait la présence d'hommes... fictifs. Tout le team est décimé.
 
Birkoff est convaincu que le code était un faux, mais ce n'est pas l'avis d'Opérations ni de la NSA (National Security Agency): celui-ci contenait bien les bonnes informations, les données extraites n'étaient qu'une parade visant à dévier vers un système externe de protection et dont Birkoff ne connaissait pas tous les mécanismes.

 

Ne reste plus qu'à faire appel à un mathématicien de l'extérieur qui soit capable d'aller au fond des choses; mais ceux-ci ne sont que trois dans le monde... Le plus proche serait un jeune surdoué occidental, Greg Hillinger (Kris Lemche), diplômé à 13 ans, déjà professeur d'université et plusieurs fois approché par des agences gouvernementales pour qui il a toujours refusé de travailler à cause de sa mère avec qui il vit seul. Il faudra donc l'y contraindre de force...

Chaque matin, l'université vient le chercher avec une limousine, du pain bénit pour Michael et Nikita qui pourront le prélever sans difficulté et l'amener à la Section One.

 

" On  a  besoin  de  ton  aide,  tu  seras  chez  toi  demain. "

 

Greg est loin d'être une proie facile: rebelle, furibond, arrogant, insultant, il défie tout le monde, se prend pour le centre du monde, se croit intouchable et se moque ouvertement d'Opérations et de son autorité. Mais, une fois décagoulé, il reste fort impressionné par le matériel dernier cri qui l'entoure et s'apaise peu à peu. On lui laissera donc un laps de temps pour se familiariser avec les ordinateurs et se balader à son aise sur une zone externe non sécurisée du réseau... avant de passer aux choses sérieuses.

 

Madeline le mettra ensuite au parfum: si, pour son malheur, il est parvenu, malgré les précautions prises, à décrypter des données plus confidentielles, il ne rentrera plus jamais chez lui!

 

" On  veut  que  tu  déchiffres  un  code "

 

Aie, aie... Sales temps pour Birkoff qui se doit d'amadouer ce lion en cage, de coopérer avec lui en gardant son calme et en faisant preuve d'humilité, car il aura sûrement à faire face aux provocations blessantes et incessantes de Greg. "On a un objectif et un délai, ne perds jamais cela de vue."

 

Greg détecte immédiatement le leurre du système de protection externe qui avait échappé à Birkoff et le contourne en moins de deux. Il active une fonction qui doit explorer le programme, ce qui prendra toutefois une douzaine d'heures... "sauf si tu as un SE multi-filières quelque part"... ou soit, un canal ultra-secret auquel Birkoff ne peut lui donner accès, mais qui règlerait le problème en 2 heures.

 

«Mission first»... Birkoff s'exécute et Greg lui donne les codes. On apprend ainsi que le signal des transmissions est activé depuis l'Afrique du Sud.

 

Michael embarque à bord d'un avion et Nikita est chargée de ramener Greg chez lui. Mais, oh surprise, celui-ci s'est évadé de la pièce! Nikita s'élance à sa recherche et, grâce aux monitors de surveillance, découvre sa planque, dans une zone interdite. Elle le surprend et le met fermement en garde sur ce qui l'attend si on découvre qu'il a visité les lieux...

 

S2-E15-FL-B
 

Mais Greg est fasciné par ce qu'il a vu et par les moyens dont la Section dispose, notamment la salle de contrôle des ordinateurs qui le font se sentir tout puissant: il déclare ne plus vouloir partir! Pour le convaincre de rentrer chez lui, Nikita lui fait prendre conscience de l'endroit où il se trouve et de ce qui pourrait devenir son lot quotidien en lui faisant visiter... la salle de torture...!

 

Greg est bouleversé et cesse enfin de crâner. Il se laisse emmener par Nikita qui tente de le sortir discrètement de là, mais... Nul n'échappe à l'oeil vigilant de Madeline qui leur bloque le passage! Greg, qui en a trop vu, se retrouve cette fois condamné à vivre (ou ne pas vivre) à la Section One. Quant à Nikita, elle a une nouvelle fois enfreint les règles de sécurité en tentant de couvrir Greg...

 

Pendant ce temps, Michael survole l'Afrique, mais il se passe quelque chose d'anormal: le signal bouge, la cible se déplace à une vitesse vertigineuse, "la séquence extraite par Greg se modifie automatiquement". Le système pourrait bien être infecté par un virus non détectable...

 

S2-E15-FL-A

 

Pour la petite anecdote, Nikita a hérité d'un nouveau voisin de palier, Barry (Dan Redican) qui vient de tout perdre: boulot, femme et enfants. Un soir, il se présente chez elle et lui confie un petit coffret contenant quelques bijoux et autres souvenirs précieux, sous prétexte que son ex-femme va bientôt lui envoyer ses avocats. Le lendemain, Nikita entend des bruits de voix chez Barry qui semble être menacé par des hommes... qui cherchent quelque chose. Que cache donc le coffret qu'il lui a remis???

 

Peu après, Barry viendra récupérer son bien, mais Nikita, qui a fouillé le coffret, y a découvert une livre d'héroïne, volée par Barry pour se refaire un peu d'argent. Les dealers sont donc à ses trousses, mais cette fois, c'est Nikita qui va les recevoir... Les armes pointées vers elle auront vite fait de se retourner contre les truands, et «l'équipe de nettoyage» de la Section One viendra se charger d'eux. Barry n'a plus qu'à se tirer en vitesse.

 

S2-E15-FL-03

 

Greg ne semble guère perturbé par la décision d'Opérations de ne plus le laisser partir; il a repris de du poil e la bête et renvoie le grand chef, tout étonné, vers... Birkoff. Car, oui, il y a bien un problème: la séquence décodée par Greg génère un virus qui fausse tout le système, et que lui seul peut réparer... à condition, bien sûr, qu'on le laisse partir!

 

Birkoff doit avouer son impuissance, Greg est trop fort... Le canal de communication avec Michael est également corrompu. La Section One n'a plus guère le choix, Hillinger mène le jeu.

 

Le virus a été éradiqué et Greg peut maintenant rentrer chez lui. Toutefois, il pose une ultime condition: la désactivation complète ne se fera que lorsqu'il sera auprès de sa mère, en sécurité.

 

Opérations dicte une dernière fois les consignes au petit génie qui ne cesse de le narguer: "tu as été kidnappé et récupéré par le FBI pour développer un projet". "Tu prêteras serment devant un agent international, quand tu seras devant chez toi, tu signeras l'accord de confidentialité et tu donneras à Birkoff la clé de désactivation du virus."

 

Ainsi, tout est bien qui finit bien... Greg est ramené chez lui de nuit, et sa mère, encadrée de deux agents, se précipite vers lui, folle d'inquiétude. Greg la rassure de la voiture puis fait ce qu'il lui reste à faire: "virus éradiqué".

 

Après une dernière vérification faite par Birkoff, Greg est libre et peut rejoindre sa mère qui l'attend sur le pas de la porte. Mais pourquoi les deux agents sont-ils toujours auprès d'elle?

 

"Parce que tu vas repartir avec eux!"  Sa mère jette le masque... de latex qui recouvrait en réalité le visage de Nikita!

 

Non, Greg Hillinger ne rentrera plus jamais chez lui... Une autre vie de perdue... Enfin, pas tout à fait, car, au grand dam d'Opérations, d'après Madeline, ses chances de «réintégration professionnelle» dépassent les 92%...

 

Pour Michael, avec qui la communication a enfin été rétablie, c'est mission accomplie: cible détruite, objectifs atteints, bref une banale tournée de routine...

 

Quant à Greg, il figure désormais sur la liste des enfants disparus.

 

 

© Michèle Brunel  (Cet article est légalement protégé par  ).

Toute reproduction d'un quelconque article de ce blog est strictement interdite.

 

Repost 0
Published by Michèle - dans Épisodes Saison 2
commenter cet article
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 20:40

 

 
Chantage  affectif
 

 

Section One, 21 épisodes plus tard... En effet, pour bien assimiler le fond et tout le piment de l'histoire, il convient d'avoir vu (ou lu) «Obsessed» (S1/E15).


Double kidnapping. Double rendez-vous. Deux couples. Deux missions: celle officielle, et celle officieuse, vitale, capitale, cruciale... Mais à faire coup double, cette fois ce sera... le scénariste qui, avec «Double Date», aura rempli plus d'un contrat. Celui de faire revivre deux des personnages les plus marquants de la série, les seuls capables de rivaliser de beauté, de force et d'intelligence avec Michael et Nikita; celui d'avoir créé un des épisodes les plus mémorables de toute la série; celui aussi d'avoir démontré, une fois de plus, jusqu'où Michael était capable d'aller pour arriver à ses fins... et ramener à lui Nikita, tout en nous faisant vibrer à la fois d'anxiété et d'émotion. Pleins feux donc sur Lisa (Yvonne Scio) et David Fanning (Douglas O'Keeffe), pour toujours «tragiquement inséparables»...


" Tu  te  plantes  complètement  à  mon  sujet.  Je  n'ai  pas  soif  de  vengeance.  Michael  a  donné  du  plaisir  à  ma  femme,  et  alors? "


Si Nikita n'en croit pas ses yeux, Michael n'en mène pas large non plus: comment Opérations a-t-il pu gracier une ordure pareille?! Revoir David Fanning non seulement en vie mais, en plus, enrôlé dans la Section One, est une surprise des plus désagréables tant pour l'un que pour l'autre.

Tandis que Nikita ne peut contenir son indignation, Michael, lui, maîtrise et se prépare déjà mentalement à lui livrer bataille. Car, il va de soi que le duel sera impitoyable! Michael a ruiné et fait prisonnier Fanning, lui a piqué et fait perdre sa femme; quant à Nikita, elle lui avait infligé une de ces raclées qu'il ne doit pas être prêt d'oublier...


" Comme  tu  as  couché  avec  ma  femme,  j'imagine  qu'on  a  des  choses  en      commun... "

 


Choc, dégoût, rage, protestation, méfiance: rien n'y fera. Les plans de la prochaine «escapade» sont déjà bien établis, et David Fanning est indispensable à sa réussite. Le trio partira et reviendra ensemble. S'il arrive quoi que ce soit à Michael ou Nikita, David mourra. Et s'il arrivait quelque chose à David, Michael ne parviendrait pas à mener à bien sa mission. Pour une fois, le permis de tuer est... refusé. David n'aura d'ailleurs pas d'arme et, sur le terrain, sera surveillé (à son insu) en permanence par un agent.


Nikolai Kusco, ancien chef de la police secrète roumaine, impliqué dans de nombreux attentats, a formé sa propre unité de mercenaires et s'est retranché en Moldavie, en plein milieu des bois. Or, Fanning a travaillé pour Kusco avant d'arriver à la Section One: il est le seul à pouvoir organiser une rencontre. Le rendez-vous en forêt est ainsi donné, à 20km du campement de Kusco.


Préparatifs et départ sous haute tension... Dur, dur de ne pas relever les provocations cinglantes de David, du genre: "J'avoue que j'envie le fait que vous deux puissiez avoir une relation amoureuse tout en travaillant ensemble. C'est génial." Ou encore: "Quand vous êtes en mission, ça vous arrive souvent de baiser?"...

 


Mais l'heure n'est pas (encore) aux règlements de comptes privés. La paume de la main de Fanning est enduite d'une substance qu'il devra lui-même coller sur Kusco: "Une poignée de main suffira. Tu as 12 heures pour revenir" (Michael). "Sans quoi?" (David) "Ta main va peler; après 3 heures tu ne sentiras plus ton bras; après 6 heures tu seras mort" (Michael)... "L'isothope permettra de suivre Kusco à la trace ainsi que tout ce qu'il a touché". Quant à David, sa main sera décontaminée lorsqu'il reviendra.

 


" Tu  m'as  volé  ma  femme,  tu  vas  me  la  rendre.  Trouves-la!  Sinon  je  vais  prendre  la  tienne.  Tu  as  48  heures "


Tout se déroule comme prévu, si ce n'est que... Une fois le campement de Kusco détruit, David prend soudainement tout le monde de surprise et dévoile ses plans d'évasion. Se jouant de tout le monde, il s'empare de Nikita... qu'il gardera comme otage aussi longtemps que Michael... ne lui aura pas ramené Lisa, sa femme à lui!!! L'heure est donc plutôt au marchandage...

 


Mais comment diable Michael pourra-t-il, en deux jours et du fond d'une forêt, retrouver la trace de Lisa, perdue quelque part dans le monde?! Et sans alerter la Section One qui, de toute évidence, ne s'embarrassera pas de Nikita... "Oui, c'est un fameux défi à relever, mais pour te sauver je pense qu'il en est capable" (David)... On s'en doutait.

 

Douglas O'Keeffe  (La Femme Nikita S2 - E14)
Avec DOUGLAS O'KEEFFE


" Si  tu  me  trahis,  je  te  tue " (Michael à Birkoff)


Sans l'aide de Birkoff, rien n'aurait été possible. C'est depuis une salle de jeux vidéo et sous la menace que celui-ci doit s'activer et parvenir à s'introduire dans la base de données de la Section One. Il va devoir couvrir Michael et s'embarquer dans un tas de mensonges technologiquement plausibles pendant 48 heures...

 



Pauvre Birkoff, mission hautement périlleuse pour lui aussi... Pour Opérations, l'objectif n'a pas été atteint, tout le monde est mort, sauf Michael et Nikita qui sont maintenant en «refus obligatoire» (voir S2/E6 - «Mandatory Refusal»). Pour Michael: Lisa est repérée!

 


Nous voici donc à l'heure des retrouvailles... Et quelles retrouvailles! Elle, belle comme un coeur, lui, «aimant, soupirant et repentant»... Et séduisant comme pas deux!

 

 

 

Yvonne Scio  (La Femme Nikita S2 - E14)
Avec YVONNE SCIO

 


Mais Lisa est méfiante. Et surtout bien entourée... Ses gardes du corps sont partout. Michael doit jouer serré avant de pouvoir la faire craquer et la serrer à nouveau tendrement dans ses bras. Merveilleuse et vulnérable Lisa, quel malheur d'aimer et de céder à nouveau à un homme tel que Michael... Elle aura beau se faire passer pour celle qu'elle prétend être devenue, prendre sa revanche et le faire tabasser après leur savoureux regain de passion, elle tombera dans son piège aussi vite qu'elle ne l'avait fait quelques mois auparavant.

 

 



Après lui avoir ingénument révélé le seul moyen de quitter l'hôtel de maître où ils se trouvent sans être vus, Lisa se réveille... sur le siège de la Jeep de Michael qui fonce tout droit vers la forêt moldave... Oui, c'était bien une nouvelle mission: Lisa en échange de Nikita.


Pendant que Michael joue les Casanova en ville, Nikita, elle, se mesure avec David Fanning. Une cabane en bois sommairement meublée leur sert de tanière, et la malice est leur arme de guerre. Enchaînée près du feu ouvert, c'est par la ruse que Nikita parviendra à braver David et à se libérer. Ce qui ne se fera pas sans peine, car ce «frère ennemi» est de taille... Et chacun a un peu tendance à sous-estimer l'autre... Un chargeur qui tombe du sac, une balle perdue récupérée..., Nikita brise finalement sa chaîne, au moment où David se mettait en route pour le rendez-vous, le délai des 48 heures étant sur le point d'expirer.

 

 


Michael, insensible aux supplications de Lisa, a regagné la forêt lui aussi, et dans les temps, bien entendu. Lisa, terrifiée à l'idée de se voir livrée à David, s'accroche désespérément à son beau ravisseur tant aimé, mais finit ensuite par s'enfuir. Sa course folle aboutit alors dans les bras de... Nikita..., qui tente de la rassurer en lui offrant sa protection.

 

 


Mais le jeu de cache-cache se termine vite en un face-à-face avec David qui s'est dressé sur leur passage, juste au moment où elles rejoignaient la Jeep. Il ne reste plus à Lisa qu'à obtempérer et à suivre son mari: David a hélas pris le dessus sur Nikita qui, impuissante, ne peut que les regarder partir...

 


Mais que fait donc Michael? Où est-il? Pourquoi n'intervient-il pas? Nikita s'émeut, Michael raisonne, comme toujours... Il était là, bien là, impassible, aux aguets derrière un arbre. Il savait que David ne tuerait pas Nikita, ça jouerait contre lui, Michael le poursuivrait jusqu'en enfer! Fanning veut juste sa femme, rester en vie et espérer pouvoir vivre en paix. Quant à Lisa, elle peut toujours décider de son destin: Michael lui a glissé une fiole de poison dans la main avant de la laisser s'échapper. Libre à elle de s'en servir ou pas...

 


Quant à Nikita, elle a tout intérêt à rentrer sagement à la Section One avec lui, et à accorder son rapport sur le sien... si elle ne veut pas se retrouver à l'infirmerie... avec une balle que Michael est prêt à lui tirer dans la jambe si elle ne se remet pas au plus vite la tête au travail!

 


Les comptes sont réglés: Birkoff a maintenant reçu le feu vert de Michael, Kusko est «enfin» rayé de la carte, mission accomplie. David est libre, Lisa un peu moins: mais elle aura choisi sa prison de son plein gré... en jetant par terre le flacon empoisonné.

Michael et Nikita sont ensemble, mais eux ne seront jamais libres... Pas même de s'aimer.


© Michèle Brunel  (Cet article est légalement protégé par  ).

Toute reproduction d'un quelconque article de ce blog est strictement interdite.

 

Arrêt  sur  image.

DOUGLAS O'KEEFFE
DOUGLAS O'KEEFFE
DOUGLAS O'KEEFFE
DOUGLAS O'KEEFFE
DOUGLAS O'KEEFFE

DOUGLAS O'KEEFFE

Repost 0
Published by Michèle - dans Épisodes Saison 2
commenter cet article
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 17:13

 

 
 
Crise  d'identité
 
 

Dans la discothèque, la musique bat son plein: ambiance salsa, rythmes endiablés, corps enlacés... Hélas, pour Michael et Nikita, la fête sera de courte durée.


Au sous-sol, une pièce, un ordinateur, des fichiers importants à détruire. Nikita s'y est faufilée et a mené à bien son opération de sabotage. Mais au moment de sortir, l'imprévu: la porte a été verrouillée, plus moyen de s'enfuir! Michael - qui montait la garde en haut des escaliers - est aussitôt envoyé à la rescousse... Et tombe ainsi dans le traquenard qui leur avait été tendu!

Assommé par derrière par deux hommes, il est traîné hors du club et conduit dans un laboratoire des plus sinistres... Lorsqu'il se réveille, c'est de l'intérieur d'une cage qu'il peut observer ses geôliers... Le temps d'un regard seulement, car une piqûre dans le cou a tôt fait de le plonger à nouveau dans un état second.


Pour Opérations, récupérer Michael n'est, bien sûr, pas une priorité absolue. L'important est d'arriver à ses ravisseurs avant qu'il ne parle... Quitte à le tuer, si nécessaire!


La piste mène à Orlando Perez, un des collaborateurs de premier ordre de la tristement notoire «Cellule Rouge» qui semble s'être spécialisé dans l'enlèvement d'agents de haut niveau. Mais la question est: qu'en fait-il exactement?


Nikita ne tardera pas à trouver la réponse. Ying Kam, une jeune femme travaillant pour Perez, a été capturée et «interrogée» par Madeline. L'homme est ainsi localisé et la Section One peut passer à l'action.


" Pour  qui  travailles-tu,  Michael  Samuelle?  Voyons  si  tu  vaux  la  peine  qu'on  te  tienne  en  vie "


Pour Michael, le supplice a commencé; le spectacle est effarant. La machine à laquelle il a été «fixé» est destinée à lui faire dire «toute la vérité, rien que la vérité»; et les substances qui lui sont injectées prêtes à lui reprogrammer ou endommager définitivement le cerveau.


L'inévitable sera évité de justesse: une équipe a fait irruption dans le repère de Perez au moment précis où Michael, poussé dans ses derniers retranchements par l'effet des drogues, commençait à fournir des renseignements. Mais le combat s'avère plus rude que prévu. Quatre agents sont tués, et Perez réussit à prendre la fuite... laissant Michael aux mains de... Nikita qui, partie à sa recherche, est parvenue jusqu'à lui.

 


La suite nous fera découvrir un nouveau Michael; ou plutôt, un autre Michael... sorti d'un rêve pour certains, «imbuvable» pour d'autres!


" Pourquoi  ce  flingue?" - "Et  pourquoi  t'arrêtes  pas  de  m'appeler  Michael? "


Personnellement, s'il est un épisode que j'aimerais pouvoir rayer de la série, c'est bien celui-ci... L'image d'un Michael réduit à une larve m'est insupportable!!! Le voir perdu, diminué, l'air hagard et hébété, peureux et obligé de suivre Nikita comme un petit chien relève de l'impensable et m'irrite profondément. Car, oui, notre bel et brave héros est non seulement devenu amnésique mais souffre, en plus, d'un dédoublement de personnalité... Le voilà maintenant fragile, romantique, doux comme un agneau et, comble de tout,... mendiant l'amour de Nikita!!! Bref, l'écroulement total... Élément à rééduquer de toute urgence...!

 


... Et de préférence, avant qu'Opérations ne se rende compte de son état...

 


Nikita, sa «nouvelle amie et infirmière», lui prélève du sang et met Walter dans la confidence. Bien. Espérons qu'il trouve le remède miracle et que Michael reprenne au plus vite ses esprits! Mais, dans l'attente, celui-ci devra forcément «jouer aux agents anti-terroristes», car la mission est loin d'être terminée: Orlando Perez court toujours...

 

 


Notre gentil toutou se voit donc contraint d'endosser l'habit de Michael: incapable de trouver le chemin de son propre bureau, il refait ses premiers pas accroché à Nikita qui lui apprend comment tenir une arme, à utiliser ses émetteurs et à se mettre sur la bonne fréquence... (Excusez le sarcasme, chacun a sa perception des choses, et ma description pourrait ne pas correspondre à celle d'autres personnes qui ont tant aimé, dans cet épisode, le Michael à l'eau de rose, tendre, délicieux, attachant et «mignon tout plein»)...

 

 


Départ pour l'Allemagne. Direction: un luxueux cercle privé où seuls quelques élus - dont Michael, sous une fausse identité, fait partie - sont admis. Perez est censé s'y trouver et il faudra le débusquer. Guidé d'une part par Birkoff, et d'autre part, sur un autre canal sécurisé, par Nikita (qui lui fait office de chauffeur), c'est pratiquement «en balbutiant» et «en frappant à la porte» qu'il pénétrera dans la bibliothèque où se planquent ses adversaires... et qu'il parviendra à se faire tirer dessus! Il faudra les renforts et l'intervention de Nikita pour que la bande soit capturée, Michael n'ayant pas su dégainer à temps...

 


Blessé, il est donc transporté à l'infirmerie, mais cette fois, son comportement bizarre a éveillé les soupçons de Paul (Opérations) et Madeline... à qui il n'échappera pas s'il ne se reprend pas... Nikita veille sur lui, dans l'angoisse: ils ont huit heures devant eux avant que le médicament - un puissant psychotrope - délivré par Walter fasse - ou non - son effet...


" T'ai-je  jamais  dit  que  je  t'aimais? "

 


 

L'intensité de cette dernière scène, la douceur de l'accompagnement musical et la beauté du visage de ce Michael impuissant mais jamais perdant, étendu sur son lit d'hôpital, seront finalement parvenues à me faire regretter mes pointes d'ironie! Superbe comme toujours dans ses expressions, on se rappelle vite de «ô combien!» de talent il aura fallu à cet acteur pour nous interpréter un rôle aussi ingrat et surmonter avec brio une situation si peu honorable. De mon coeur, il est sorti indemne.


Ouf, «tout est bien qui finit bien». L'antidote a fait son effet et Nikita peut ainsi enterrer ses illusions: Michael a effacé de sa mémoire toute trace de faiblesse et de dépendance affective...!


Et nous, téléspectateurs passionnés, pouvons nous délecter à l'avance: l'épisode qui va suivre est un des plus chaudement acclamés de la série!!!


© Michèle Brunel  (Cet article est légalement protégé par  ).

Toute reproduction d'un quelconque article de ce blog est strictement interdite.

 

Arrêt  sur  image.

PETA WILSON
PETA WILSON

PETA WILSON

ROY DUPUIS
ROY DUPUIS

ROY DUPUIS

DON FRANCKS

DON FRANCKS

ROBERT EUGENE GLAZER

ROBERT EUGENE GLAZER

Repost 0
Published by Michèle - dans Épisodes Saison 2
commenter cet article

Présentation

  • : La Femme Nikita, chef-d'oeuvre inachevé
  • La Femme Nikita, chef-d'oeuvre inachevé
  • : Le seul site en français entièrement consacré à la télé-série La Femme Nikita (1997-2001). Avec Roy Dupuis et Peta Wilson. En hommage au génie, au raffinement et au talent de tous ceux qui ont su inventer, réaliser, produire et interpréter cette exceptionnelle et inoubliable série. Petit clin d'oeil particulier aussi (et surtout) à cet acteur québécois qui a miraculeusement débarqué dans ma vie au bon moment...
  • Contact

Recherche

Archives